En ce moment Écouter la radio

Le député LFI David Guiraud menace des militants contre l’antisémitisme

France.

Le député LFI David Guiraud menace des militants contre l’antisémitisme
Le député LFI David Guiraud lors d’une altercation avec des manifestants contre l’antisémitisme, à Paris, le 4 juin 2024 - Capture d'écran X

La séance de questions au gouvernement de ce mardi 4 juin a de nouveau été perturbée par un coup d’éclat des élus de la France insoumise : habillés aux couleurs du drapeau palestinien, ils ont tenté de former le drapeau palestinien dans les tribunes de l’Assemblée nationale, avant que l’une de leurs rangs, Rachel Keke, ne brandisse le drapeau palestinien – comme l’avait déjà fait il y a quelques jours Sébastien Delogu qui a, pour ce geste, été exclu pour 15 jours de l’Assemblée nationale et se retrouve privé de la moitié de son indemnité parlementaire pour deux mois, la sanction la plus sévère.

Ce même jour, le député LFI David Guiraud a été accosté dans un café aux abords de l’Assemblée nationale par des militants de Nous Vivrons, groupe de lutte contre l’antisémitisme, fondé après les attentats barbares menés le 7 octobre 2023 par le Hamas et des civils palestiniens complices. Ils s’étaient rassemblés devant le Parlement dans le cadre d’une manifestation.

Alors que l’élu du Nord se trouvait avec d’autres figures du mouvement pro-palestinien en France – la candidate aux élections européennes Rima Hassan, le député Sébastien Delogu et le militant Taha Bouhafs –, l’insoumis a ainsi été questionné par des représentants de l’association de lutte contre l’antisémitisme.

Ces derniers ont reproché à l’homme politique de ne pas avoir voulu les rencontrer en marge d’un meeting en Normandie le 4 juin dernier et regretté une occasion de dialogue manquée. Ce à quoi le médiatique député a répondu : « Moi, je n’étais pas là, mais si j’étais venu avec mes gars au lourd passé… C’est mieux que vous ne m’ayez pas vu. » Et quand son interlocuteur lui demande pourquoi, David Guiraud rétorque : « Parce que vous êtes très agressifs et ils vous auraient frappés. » La scène, au ton menaçant, a été captée et diffusée sur les pages de Nous Vivrons avec cette mention : « On ne se taira pas. L’antisémitisme n’est pas un projet de société. Il tue. Il blesse. Il isole. »

Plus tôt dans la journée, le député avait déjà été pris à partie par une militante qui l’avait qualifié, lui et ses camardes, de « bonne brochette d’antisémites », avant de déposer des tracts « Stop à l’antisémitisme » sur leur table. La séquence a depuis été visionnée plus de quinze millions de fois sur les réseaux sociaux.

Cette action isolée a été condamnée par le collectif Nous Vivrons. Contacté par le Parisien, un cadre du mouvement affirme même avoir demandé à la militante de se calmer et de quitter les lieux.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Le député LFI David Guiraud menace des militants contre l’antisémitisme