En ce moment Écouter la radio

Les Houthis dévoilent une « Palestine » à combustible solide qui ressemble à un missile hypersonique iranien

International.

Les Houthis dévoilent une « Palestine » à combustible solide qui ressemble à un missile hypersonique iranien
Rebelles houthis - Capture d'écran vidéo

Les rebelles houthis du Yémen ont dévoilé dans leur arsenal un nouveau missile à combustible solide qui ressemble à celui présenté précédemment par l'Iran et que Téhéran a décrit comme volant à des vitesses hypersoniques.

Les rebelles ont tiré lundi leur nouveau missile « Palestine », doté d’une ogive peinte comme un keffieh palestinien à carreaux, sur le port d’Eilat, dans le sud du golfe d’Aqaba, en Israël. L'attaque a déclenché des sirènes de raid aérien, mais n'a causé aucun dégât ni blessé.

L’armée israélienne avait déclaré à l’époque qu’un missile sol-sol, tiré « depuis la direction de la mer Rouge », se dirigeait vers Israël, probablement visant Eilat, lorsqu’il a été abattu à l’aide du système avancé Arrow.

Des images diffusées par les Houthis mercredi soir montrent le Palestine soulevé sur ce qui semble être un lanceur mobile et s'élevant rapidement dans les airs avec des panaches de fumée blanche sortant de son moteur. La fumée blanche est courante avec les missiles à combustible solide.

Les missiles à combustible solide peuvent être déployés et tirés plus rapidement que ceux à combustible liquide. Il s'agit d'une préoccupation majeure pour les Houthis, car leurs sites de lancement de missiles ont été ciblés à plusieurs reprises par les forces américaines et alliées ces derniers mois en raison des attaques des rebelles contre les navires passant par le couloir de la mer Rouge. Une de ces frappes a touché les Houthis avant même qu’ils ne puissent lancer leur missile.

De leur côté, les Houthis ont décrit le Palestine comme un missile « fabriqué localement ». Cependant, les Houthis ne sont pas connus pour posséder la capacité de fabriquer localement des systèmes de missiles et de guidage complexes au Yémen, le pays le plus pauvre du monde arabe, en proie à la guerre depuis que les rebelles ont pris la capitale, Sanaa, il y a près de dix ans.

Les Houthis ont cependant été armés à plusieurs reprises par l’Iran pendant la guerre, malgré l’embargo sur les armes imposé par les Nations Unies. Alors que l’Iran prétend ne pas armer les Houthis, les navires saisis par les États-Unis et leurs alliés ont trouvé à bord des armes, du carburant et des composants iraniens pour missiles.

Les médias iraniens ont rapporté le lancement du Palestine et l'ont décrit comme étant fabriqué localement, citant les Houthis. Cependant, certains éléments de conception du missile ressemblent à d'autres missiles développés par les Gardiens de la révolution paramilitaires iraniens. Cela inclut celui appelé Fattah, ou « Conquérant » en farsi.

L'Iran a dévoilé le missile l'année dernière et a affirmé qu'il pourrait atteindre Mach 15, soit 15 fois la vitesse du son. Il décrit également la portée du missile jusqu'à 1 400 kilomètres (870 miles). C'est un peu moins qu'Eilat depuis les zones du Yémen contrôlées par les Houthis, mais les missiles peuvent être reconfigurés pour augmenter leur portée.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Les Houthis dévoilent une « Palestine » à combustible solide qui ressemble à un missile hypersonique iranien