En ce moment Écouter la radio

Benny Gantz critique la décision du procureur de la CPI : un crime aux proportions historiques

Israël.

Benny Gantz critique la décision du procureur de la CPI : un crime aux proportions historiques
Le ministre de la Guerre israélien, Benny Gantz - Capture d'écran GPO

Le ministre de la Guerre, Benny Gantz, condamne la décision du procureur en chef de la Cour pénale internationale, Karim Khan, de demander des mandats d'arrêt contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant. Khan demande également des mandats d'arrêt contre trois dirigeants du Hamas : Yahya Sinwar, Mohammed Deif et Ismail Haniyeh. Gantz affirme que l’armée israélienne respecte le droit international dans ses combats à Gaza et qualifie cette décision de « crime aux proportions historiques ». « L’État d’Israël mène l’une des guerres justes de l’histoire moderne suite au massacre répréhensible perpétré par le terroriste Hamas le 7 octobre », a déclaré Gantz dans un communiqué. « Alors qu’Israël lutte avec l’un des codes moraux les plus stricts de l’histoire, tout en respectant le droit international et en bénéficiant d’un système judiciaire indépendant et robuste, il est judicieux d’établir des parallèles entre les dirigeants d’un pays démocratique déterminés à se défendre contre une terreur méprisable et les dirigeants d’une organisation terroriste assoiffée de sang. une profonde distorsion de la justice et une faillite morale flagrante », dit Gantz. « La position du procureur consistant à demander des mandats d'arrêt est en soi un crime aux proportions historiques dont on se souviendra pendant des générations », a déclaré Gantz.

De son côté, Yaïr Lapid, chef de l'opposition israélienne, a déclaré : "C'est un désastre. C'est un désastre politique, un désastre moral. Je ne peux pas accepter la comparaison avec Sinwar et Deif qui ont massacré nos enfants. Nous ne resterons pas silencieux. C’est un terrible échec politique."

Le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, a dénoncé une « décision scandaleuse qui constitue une attaque frontale contre les victimes du 7 octobre et les 128 otages toujours retenus à Gaza." "Alors que les assassins du Hamas commettent des crimes contre l'humanité contre nos frères et sœurs, le procureur général mentionne dans le même souffle le Premier ministre et le ministre de la Défense de l'État d'Israël aux côtés des abominables monstres nazis du Hamas, une honte historique dont on se souviendra à jamais", a-t-il déclaré. "J'ai ordonné la création immédiate d'un groupe de travail spécial au ministère des Affaires étrangères dans le but de lutter contre la décision qui vise avant tout à lier les mains de l'État d'Israël et à nier son droit à la légitime défense. "Aucune force au monde ne nous empêchera de récupérer tous nos otages et de faire tomber le régime terroriste du Hamas", a-t-il insisté.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Benny Gantz critique la décision du procureur de la CPI : un crime aux proportions historiques