En ce moment Écouter la radio

Benyamin Netanyahou : les discussions sur Gaza d’après-guerre n’ont aucun sens tant que le Hamas n’est pas vaincu

Israël.

Benyamin Netanyahou : les discussions sur Gaza d’après-guerre n’ont aucun sens tant que le Hamas n’est pas vaincu
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce une déclaration enregistrée sur la guerre avec le Hamas à Gaza, le 15 mai 2024 - Capture d'écran/GPO

Israël est confronté depuis des mois à la question de savoir qui dirigera Gaza après le Hamas, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une déclaration vidéo.

Netanyahu dit qu’il a approuvé il y a plus de trois mois un plan permettant aux Gazaouis non affiliés au Hamas de distribuer de l’aide humanitaire à Gaza, mais ce plan a échoué parce que le Hamas les a menacés et attaqués.

« Jusqu'à ce qu'il devienne clair que le Hamas ne dirige pas Gaza militairement, aucun acteur ne sera prêt à accepter le gouvernement civil de Gaza par crainte pour sa propre sécurité », affirme Netanyahu.

Il dit que toute discussion sur le « jour d’après » n’a aucun sens tant que le Hamas n’est pas vaincu.

Il ajoute qu’Israël s’efforce de trouver des solutions au problème du régime civil à Gaza, et qu’une partie de ce qu’Israël a fait est confidentielle.

« Mais il n’y a pas d’alternative à une victoire militaire », déclare Netanyahu. « La tentative de le contourner avec toutes sortes d’affirmations est tout simplement déconnectée de la réalité. Il n’y a qu’une seule alternative à la victoire : la défaite. Une défaite militaire et diplomatique, une défaite nationale. Mon gouvernement n’acceptera jamais cela.

Netanyahu affirme qu’Israël est en train d’évacuer les civils de Rafah et que près de 500 000 personnes sont déjà parties.

« Le désastre humanitaire dont ils parlent n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu », insiste-t-il.

Il dénonce également le vote de l'Assemblée générale des Nations Unies la semaine dernière visant à élargir le statut de la Palestine au sein de l'organisme international. « Personne ne nous empêchera, nous, Israël, de réaliser notre droit fondamental à nous défendre », dit-il, « ni l’Assemblée générale des Nations Unies ni aucun autre acteur ».

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Bé'houkotai - 31 Mai/01 Juin
Benyamin Netanyahou : les discussions sur Gaza d’après-guerre n’ont aucun sens tant que le Hamas n’est pas vaincu