En ce moment Écouter la radio

La BBC rejette l'appel du ministre britannique des Affaires étrangères à qualifier le Hamas de groupe terroriste

International.

La BBC rejette l'appel du ministre britannique des Affaires étrangères à qualifier le Hamas de groupe terroriste
BBC - DR

La BBC a rejeté l'appel du ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, visant à identifier le Hamas comme un groupe terroriste, affirmant qu'elle s'en tiendra à sa politique actuelle consistant à éviter cette terminologie dans ses reportages mondiaux et à ne citer que l'utilisation qui en est faite par d'autres.

Un porte-parole de la BBC a déclaré lundi au journal Guardian : « Personne ne peut ignorer la nature horrible des actes du Hamas. »

« Nous avons exprimé très clairement notre position de longue date sur cette question. Nous utilisons le mot « terroriste » lorsqu'il est attribué à d'autres, comme le gouvernement britannique », a déclaré le porte-parole.

La politique de la BBC est de ne qualifier aucun groupe de terroriste à moins de citer les propos d'autres personnes, arguant qu'il s'agit d'un mot chargé, dont l'utilisation va à l'encontre des efforts de la chaîne de reportage objectif.

Mais la chaîne fait face à des critiques croissantes concernant son refus de qualifier le Hamas de terroriste à la suite de l'attaque dévastatrice du groupe palestinien contre Israël le 7 octobre. Le Hamas a mené une attaque transfrontalière massive contre le pays qui a tué 1 200 personnes, pour la plupart des civils, au milieu de nombreuses atrocités, notamment des viols collectifs, des massacres de familles entières et des mutilations de victimes. Les 3 000 assaillants qui ont franchi la frontière ont également enlevé 252 personnes de tous âges – des personnes âgées aux bébés – qui ont été prises en otages à Gaza.

La Grande-Bretagne a interdit le Hamas en tant que groupe terroriste.

Dimanche, Cameron a parlé avec la BBC de la campagne militaire israélienne contre le Hamas à Gaza, lancée en réponse à l'attaque.

« C'est peut-être le moment pour la BBC de se demander à nouveau : devrions-nous décrire ces personnes comme des terroristes ? Ce sont des terroristes », a déclaré Cameron lors de l’interview.

« Si vous kidnappez des grands-mères, si vous kidnappez des bébés, si vous violez des gens, si vous tirez sur des enfants devant leurs parents, que doivent-ils faire de plus pour que la BBC dise 'écoutez, ce sont des terroristes' ? Ils le sont vraiment », a-t-il déclaré.

Cependant, John Simpson, rédacteur en chef des affaires mondiales de la BBC, a critiqué Cameron, en tweetant lundi : « Quelle sorte de gouvernement démocratique « exige » qu'un grand organisme de radiodiffusion suive sa ligne politique ?

Quelques jours après l'attaque, Simpson a défendu la position de la BBC, écrivant dans un article d'opinion : « Le terrorisme est un mot chargé, que les gens utilisent à propos d'un groupe qu'ils désapprouvent moralement. Ce n'est tout simplement pas le rôle de la BBC de dire aux gens qui soutenir et qui condamner – qui sont les bons et qui sont les méchants.»

« Notre mission est de présenter les faits à notre public et de le laisser se faire sa propre opinion », écrivait-il le 11 octobre.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
La BBC rejette l'appel du ministre britannique des Affaires étrangères à qualifier le Hamas de groupe terroriste