En ce moment Écouter la radio

Selon Netanyahou, les tensions perçues avec les US compliquent la libération des otages

Israël.

Selon Netanyahou, les tensions perçues avec les US compliquent la libération des otages
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou - Capture d'écran YouTube

L’impression de tension dans les relations entre les États-Unis et Israël rend plus difficile la conclusion d’un accord pour la libération des otages avec le groupe terroriste palestinien du Hamas, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un épisode du podcast diffusé dimanche soir.

« Cette perception n’aide certainement pas à la libération des otages, ni à la stabilisation du Moyen-Orient », a-t-il déclaré au micro de Dan Senor dans le podcast Call Me Back. « Elle donne du courage à l’Iran et à ses hommes de main. Mais cela signifie que nous devons exercer une pression encore plus forte. »

Le président américain Joe Biden a déclaré la semaine dernière qu’il avait cessé d’envoyer à Israël certaines munitions susceptibles d’être utilisées pour une opération au cœur de Rafah. Les troupes israéliennes étendent leur incursion limitée dans la zone frontalière sud de Gaza.

La semaine dernière, le Hamas a présenté sa propre proposition de trêve et d’accord pour les otages, alors que les troupes israéliennes commençaient à se diriger vers Rafah. Jérusalem a rejeté cette offre, estimant qu’elle ne répondait pas à ses principales exigences, et les pourparlers sont au point mort depuis.

Le Premier ministre a insisté sur le fait qu’il était « absurde » de dire qu’il n’avait pas donné la priorité aux négociations sur les otages.

« Cette accusation est malveillante. Elle est fausse », a-t-il affirmé.

Netanyahu a promis que les pressions exercées par ses alliés ne l’empêcheraient pas d’atteindre les objectifs de guerre d’Israël.

« Que faire lorsque l’on est confronté à une telle pression internationale ? », a demandé rhétoriquement Netanyahu. « Je peux dire que dans l’histoire d’Israël, lorsque les dirigeants ont été confrontés à ce type de pression, ils ont fait ce qu’ils avaient à faire. »

Réitérant une position qu’il a exprimée à plusieurs reprises ces derniers jours, Netanyahu a déclaré qu’il appréciait profondément le soutien qu’Israël a reçu de Biden – « mais si nous devons rester seuls, nous le ferons parce que je suis le Premier ministre d’Israël, le seul et unique État juif, et nous ne nous laisserons pas abattre ».

Israël « se battra, si nécessaire, avec ses ongles », a-t-il déclaré, un message qu’il a transmis à Biden lors de leur dernier appel téléphonique.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Selon Netanyahou, les tensions perçues avec les US compliquent la libération des otages