En ce moment Écouter la radio

Isaac Herzog : "Nous pleurons les victimes – et nous reconstruirons"

Israël.

Isaac Herzog : "Nous pleurons les victimes – et nous reconstruirons"
Le président de l'Etat d'Israël, Isaac Herzog au Mont Herzl - Maayan Tuaf/GPO

Le président israélien Isaac Herzog a pris la parole lundi après-midi lors de la cérémonie nationale commémorant ceux qui ont été assassinés lors d'attentats terroristes et d'autres incidents d'hostilité ennemie.

Lors de la cérémonie qui s'est déroulée sur le mont Herzl à Jérusalem, Herzog a notamment déclaré : « Nous nous réunissons aujourd'hui avec nos cœurs bouleversés, marqués et choqués. Nous nous réunissons à un moment où nous sommes encore loin d'intérioriser, de comprendre, d'exprimer en en mots, le fardeau de la douleur que nous portons depuis le 7 octobre. »

Israël ne pourra guérir qu'à partir du 7 octobre, une fois que les otages kidnappés ce jour-là auront été libérés de captivité, a déclaré le président Isaac Herzog après avoir déposé une couronne lors de la cérémonie annuelle commémorative des victimes du terrorisme au Mont Herzl.

« Cette reprise, nécessaire pour nous tous – en tant que nation et en tant que pays – ne consiste pas seulement à regarder vers l’avenir et notre construction, mais aussi à réparer le présent », dit-il. « Et notre présent ne sera pas entier, et notre blessure ne guérira pas tant que tous les otages ne reviendront pas – nos frères et sœurs bien-aimés, qui sont en détresse et captifs. »

Le 7 octobre a été « l’attaque terroriste la plus odieuse » de l’histoire de l’État d’Israël, au cours de laquelle « des familles entières nous ont été cruellement enlevées », dit-il. « L’attaque du 7 octobre était une attaque contre nos droits et notre souveraineté dans notre patrie, dans notre seul et unique État : Israël. »

S'adressant aux familles des victimes, Herzog déclare que « personne ne peut vraiment comprendre l'ampleur du vide qui s'est ouvert dans vos vies ».

« Notre rôle, celui de tout le peuple d’Israël, est de vous soutenir », dit Herzog. « Cela s’applique bien entendu également à l’obligation morale profonde envers les survivants d’actes d’hostilité et de terreur, et envers tous ceux qui en sont physiquement et mentalement affectés, qui ont besoin de soutien, d’assistance, d’accompagnement, de ressources, de connaissances et de soins de la part de tous. nous pour essayer de nous rétablir et de revenir à la vie.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Isaac Herzog : "Nous pleurons les victimes – et nous reconstruirons"