En ce moment Écouter la radio

L'ONU réduit de moitié le nombre de femmes et enfants tués à Gaza

International.

L'ONU réduit de moitié le nombre de femmes et enfants tués à Gaza
ONU - X

Les Nations Unies semblent avoir réduit de moitié le nombre estimé de femmes et d'enfants tués à Gaza, selon les données de l'ONU publiées les 6 et 8 mai.

L'ONU a publié le nombre de morts signalé par le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas. Le Bureau des médias du gouvernement à Gaza et les autorités israéliennes ont fourni une clause de non-responsabilité sous les données : « Jusqu'à présent, l'ONU n'a pas été en mesure de produire des chiffres indépendants, complets et vérifiés sur les victimes. »

Le 6 mai, l'ONU a publié des données montrant que 34 735 personnes auraient été tuées à Gaza, dont plus de 9 500 femmes et plus de 14 500 enfants.

Le 8 mai, l'ONU a publié des données montrant que 34 844 personnes auraient été tuées, dont 4 959 femmes et 7 797 enfants.

Les nouveaux chiffres montrent le nombre de décès identifiés au 30 avril, qui totalisent 24 686 personnes. Les nouvelles données précisent également que 10 006 hommes et 1 924 personnes âgées ont été tués.

L'ONU a également souligné que la pluralité des décès identifiés était de 40 % d'hommes, tandis que les enfants représentaient 32 % et les femmes 20 %.

Questions sur l'exactitude des données
Cela fait suite à des mois d’accusations de la part d’éminents statisticiens selon lesquelles les chiffres produits par les autorités de Gaza ne peuvent en aucun cas être exacts.

L'Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient a publié en janvier un rapport révélant des divergences majeures dans les rapports sur les décès. La recherche a conclu que ces écarts étaient très probablement dus à des manipulations.

Le professeur Abraham Wyner a également déclaré  à Tablet Magazine que le taux de décès n'était pas naturel et augmentait beaucoup trop régulièrement.

Il a conclu qu’en temps de guerre, le rythme des décès devrait être irrégulier, tout comme l’intensité de la guerre est irrégulière. l'ONU a rapporté que le nombre de décès a augmenté de 15 %, ce qui est statistiquement impossible.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
L'ONU réduit de moitié le nombre de femmes et enfants tués à Gaza