En ce moment Écouter la radio

De nombreux postes de Tsahal à la frontière de Gaza ont échoué aux inspections quelques jours avant le 7 octobre selon Channel 12

Israël.

De nombreux postes de Tsahal à la frontière de Gaza ont échoué aux inspections quelques jours avant le 7 octobre selon Channel 12
Des soldates israéliennes supervisant des caméras de surveillance dans un centre de commandement de la base militaire du kibboutz Reïm, dans le sud - Tsahal

Presque tous les postes de l'armée le long de la frontière avec la bande de Gaza ont échoué à une inspection de routine effectuée trois jours seulement avant l'attaque du Hamas du 7 octobre, selon Channel 12.

Le rapport indique que l’inspection rapide a eu lieu à 6h30 le 4 octobre, exactement 72 heures avant l’attaque menée par le Hamas contre le sud d’Israël, au cours de laquelle 3 000 terroristes palestiniens ont pris d’assaut la frontière, tué 1 200 personnes et en ont kidnappé 253.

L’armée israélienne a eu du mal à réagir le 7 octobre, les bases les plus proches de la frontière étant envahies et la chaîne de commandement semblant rompue au milieu du chaos.

Selon le rapport, une seule base dans la division de Gaza a réussi à obtenir la note de passage à l'inspection. À l’exception de l’avant-poste de Yiftah, près de la base de Zikim, toutes les autres positions ont « échoué » au contrôle.

Channel 12 a détaillé les résultats de l'inspection de la base de Nahal Oz, qui fait partie de celles qui ont échoué.

Lors de l'inspection, les troupes n'ont pas réussi à empêcher les personnes non autorisées d'entrer dans la base à pied ou en voiture sans autorisation ; l'accès des personnes non autorisées aux salles de guerre de la base ; les armes ne soient pas retirées de la salle de munitions ; matériel sensible volé ; et les clés de l'armurerie ont été volées.

Nahal Oz a été envahie par des centaines de terroristes du Hamas trois jours plus tard, et des dizaines de soldats stationnés là-bas ont été tués et kidnappés à Gaza.

L'armée israélienne, en réponse au rapport, a déclaré que l'inspection était « de routine » et visait à améliorer les défenses de la base, et qu'elle n'examinait pas « un scénario simulant une attaque soudaine de milliers de terroristes, comme cela s'était produit le 7 octobre ».

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
De nombreux postes de Tsahal à la frontière de Gaza ont échoué aux inspections quelques jours avant le 7 octobre selon Channel 12