En ce moment Écouter la radio

États-Unis : Donald Trump contre une interdiction de TikTok

International.

États-Unis : Donald Trump contre une interdiction de TikTok
Donald Trump, ancien président américain - DR

L’ancien président américain change d’avis et prend le contrepied de Joe Biden, alors que la Chambre pourrait voter une loi menaçant l’application controversée.

Finalement lundi Donald Trump s'est dit défavorable à l'interdiction de TikTok aux États-Unis , prenant le contrepied de Joe Biden, prêt à soutenir une proposition de loi qui menace le réseau social, sur laquelle la Chambre pourrait voter, mercredi.

« Ce qui me déplaît, c'est que sans TikTok, vous allez faire grossir Facebook, qui est pour moi un ennemi du peuple, au même titre que d'autres médias », a déclaré le seul candidat encore en lice à l'investiture républicaine pour le scrutin présidentiel du 5 novembre, lors d'un entretien à la chaîne CNBC.

Vote mercredi à la ChambreUne proposition de loi qui veut contraindre la maison mère de TikTok, ByteDance, à céder sa filiale, sous peine d'interdiction du réseau social aux États-Unis, pourrait être votée à la Chambre, dès mercredi. Après un vote 50-0 en commission la semaine dernière, le texte a toutes les chances de passer.


Au Sénat, en revanche, rien n'est garanti. Selon le site Politico, le patron de TikTok, l'entrepreneur singapourien Shou Chew , devrait se rendre au Congrès, mardi ou mercredi, pour tenter de dissuader les élus de voter le texte. Le réseau social mène également une bataille publique, avec un message encourageant ses utilisateurs à téléphoner à leur représentant au Congrès.


Trump influencé par un homme d'affaires ?


Il s'agit d'une volte-face surprenante pour Donald Trump, qui avait pris, en août 2020, un décret pour interdire TikTok aux États-Unis, invoquant une menace à la sécurité nationale. Saisis par la plateforme elle-même et des créateurs de contenu, deux juges fédéraux avaient retoqué la mesure, en septembre et en décembre 2020, des décisions que n'avait pas contestées le gouvernement Trump.

Après ce revirement, l'ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, a pointé comme explication les liens de l'ancien chef de l'État avec le financier Jeff Yass, donateur majeur à des candidats républicains et dont la société d'investissement, Susquehanna International Group, possède une participation importante au capital de TikTok.

Lundi, Donald Trump a reconnu avoir rencontré Jeff Yass en février – avant, donc, d'annoncer sa nouvelle ligne. Mais l'ancien président assure qu'ils n'ont « pas parlé de TikTok ».

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
États-Unis : Donald Trump contre une interdiction de TikTok