En ce moment Écouter la radio

L’université de Long Island attribue le prix du photo-journalisme ‘George Polk Awards’ à un photographe du New York Times accusé de s’être infiltré avec les terroristes lors des massacres du 7 octobre

International.

L’université de Long Island attribue le prix du photo-journalisme ‘George Polk Awards’ à un photographe du New York Times accusé de s’être infiltré avec les terroristes lors des massacres du 7 octobre
Terroristes du Hamas le 7 octobre 2023 - Capture d'écran Kan TV

Parmi les lauréats des George Polk Awards figure un journaliste du New York Times accusé de s'être infiltré en Israël tôt le matin des massacres du 7 octobre. Le journaliste Yousef Masoud a reçu le prix aux côtés d'un autre photojournaliste indépendant du Times, Samar Abu Elouf. 

Honest Reporting, une ONG de surveillance des médias , a souligné son accréditation sur une photo fournie à Associated Press, avec la légende : « Les Palestiniens brandissent leur drapeau national et célèbrent devant un char israélien détruit à la clôture de la bande de Gaza, à l'est de Khan Younis, dans le sud, samedi 1er octobre. Le 7 juillet 2023. Les militants du Hamas, dirigeants de la bande de Gaza, ont mené samedi à l'aube une attaque sur plusieurs fronts sans précédent contre Israël, tirant des milliers de roquettes alors que des dizaines de combattants du Hamas infiltraient la frontière fortement fortifiée en plusieurs endroits par voie aérienne, terrestre, et la mer et prendre le pays par surprise lors de vacances importantes.  

HonestReporting a remis en question l'explication de Masoud sur sa présence selon laquelle il avait été réveillé à 5h30 du matin par des tirs de roquettes, même si les tirs n'ont commencé qu'une heure plus tard.
La photo montre un homme brandissant un drapeau palestinien au sommet d’un char israélien. Le nom de Masoud a été inclus dans un rapport d'enquête de novembre montrant que des journalistes des principaux médias, dont le New York Times , AP, Reuters et CNN, ont rejoint les terroristes du Hamas depuis la bande de Gaza le 7 octobre pour documenter les événements avec leurs caméras.

L’organisation, qui s’efforce de dénoncer les préjugés anti-israéliens dans la presse étrangère, a soulevé de lourdes questions éthiques lors de l’enquête concernant la présence de ces photographes aux côtés des terroristes du Hamas.

Le New York Times  a répondu aux allégations en affirmant : « L’accusation selon laquelle quiconque au New York Times aurait eu connaissance à l’avance des attaques du Hamas ou aurait accompagné des terroristes du Hamas pendant les attaques est fausse et scandaleuse. Il est imprudent de faire de telles allégations, mettant en danger nos journalistes sur le terrain en Israël et à Gaza.

Le New York Times a accusé Honest Reporting de faire de « vagues allégations » et a ajouté que même si Yousef Masoud ne travaillait pas pour le Times ce jour-là, « il a depuis accompli un travail important pour nous. Il n’existe aucune preuve des insinuations de Honest Reporting. Notre examen de son travail montre qu'il faisait ce que les photojournalistes font toujours lors des grands événements d'actualité, documentant la tragédie au fur et à mesure qu'elle se déroulait. »

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
L’université de Long Island attribue le prix du photo-journalisme ‘George Polk Awards’ à un photographe du New York Times accusé de s’être infiltré avec les terroristes lors des massacres du 7 octobre