En ce moment Écouter la radio

Des survivants du 7 octobre poursuivent AP pour avoir embauché des photographes accusés d'être membres du Hamas

Israël.

Des survivants du 7 octobre poursuivent AP pour avoir embauché des photographes accusés d'être membres du Hamas
Terroristes du Hamas le 7 octobre - Capture d'écran vidéo

Des survivants du massacre du 7 octobre poursuivent l'Associated Press (AP) pour avoir aidé une organisation terroriste en embauchant des photojournalistes indépendants qui auraient participé au massacre, selon The Standard. Le groupe, composé d’Israéliens-Américains et d’Américains, intente une action en dommages-intérêts en vertu de la loi antiterroriste devant la Cour fédérale du district sud de Floride. La poursuite allègue qu'AP était au courant de l'affiliation de ces hommes au Hamas et qu'AP les avait malgré tout embauchés.

« Il ne fait aucun doute que les photographes d'AP ont participé au massacre du 7 octobre et qu'AP savait, ou du moins aurait dû savoir, par simple diligence raisonnable, que les personnes qu'ils payaient étaient des affiliés de longue date du Hamas et des participants à part entière à l'attaque terroriste. qu’ils documentaient également », indique le procès selon Jewish News.

L'un des journalistes en question est Hassan Eslaiah, qui est arrivé en Israël à moto avec des membres du Hamas. CNN a embauché Eslaiah après le 7 octobre en tant que pigiste et n'avait « aucune raison de douter de l'exactitude journalistique du travail qu'il a effectué pour nous », comme le rapporte le Jerusalem Post. Eslaiah a pris plusieurs photos du massacre comme des chars en feu mais aussi une salle remplie de sang et de corps.

Ignorance revendiquée
Il affirme n'avoir pas été prévenu de l'attaque, mais le Post  peut vérifier qu'il a posté sur sa chaîne Telegram à 5 h 59 : « Nous nous réveillons avec les grands dons de Dieu. L’esprit est revenu et nos bénédictions ont augmenté.

C'était une bonne demi-heure avant le début de l'attaque. Tout au long de la matinée, il a continué à publier davantage de messages et d'images du massacre.

Malgré ses affirmations selon lesquelles il n’a aucune affiliation avec le Hamas, Eslaiah a été vu en train de recevoir un baiser du chef militaire du Hamas Yahya Sinwar en 2020.

Deux autres journalistes accusés d'avoir participé au massacre du 7 octobre, Yousef Masoud et Samar Abu Elouf, ont remporté jeudi le prix George Polk de l'université de Long Island. Leur employeur,  le New York Times , a défendu la décision de les garder en qualifiant les allégations portées contre eux de « vagues ».

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
Des survivants du 7 octobre poursuivent AP pour avoir embauché des photographes accusés d'être membres du Hamas