En ce moment Écouter la radio

Gantz voit des signes de progrès sur l'accord sur les otages et met en garde contre une opération imminente à Rafah pendant le Ramadan

Israël.

Gantz voit des signes de progrès sur l'accord sur les otages et met en garde contre une opération imminente à Rafah pendant le Ramadan
Le ministre Benny Gantz lors d'une conférence de presse au siège de Tsahal à Tel Aviv, le 21 février 2024 - Contact Productions

Un nouvel accord d’otages entre Israël et le Hamas pourrait être en préparation, a déclaré mercredi le ministre de la Guerre Benny Gantz, mais si les parties ne parviennent pas à un accord, Israël envahira la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, pendant le Ramadan.

Il a également déclaré que l’ensemble du cabinet de guerre était uni contre les limitations drastiques imposées aux Arabes israéliens visitant la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple pendant le Ramadan – comme cela aurait été demandé par le ministre d’extrême droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir. Il a été rapporté plus tôt cette semaine que Netanyahu s’était rangé du côté de Ben Gvir sur cette question.

Parlant d’un accord d’otages, Gantz a déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse au siège de Tsahal à Tel Aviv qu’il y avait « des premiers signes qui indiquent la possibilité d’avancer » sur un nouveau cadre. Il s’est engagé à « ne rien négliger » dans les efforts visant à libérer les personnes kidnappées le 7 octobre.

Il n'a pas donné plus de détails, mais des informations non confirmées parues mercredi dans les médias arabes ont affirmé que le Hamas avait quelque peu assoupli sa position, alors que les pourparlers se poursuivent entre les représentants du groupe terroriste et les médiateurs au Caire.

Channel 12 a rapporté mercredi soir qu’Israël se préparait à participer vendredi à un autre sommet de haut niveau à Paris visant à conclure un accord d’otages longtemps insaisissable.

Comme le premier sommet de ce type à Paris à la fin du mois dernier, celui-ci réunirait le chef du Mossad David Barnea, le Premier ministre qatari Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, le chef des renseignements égyptiens Abbas Kamel et le chef de la CIA Bill Burns, a indiqué la chaîne.

Il a indiqué qu'avant de confirmer sa participation, Israël attendait de voir davantage de progrès dans les pourparlers en cours entre l'Égypte et le Hamas au Caire.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a refusé d’envoyer une délégation israélienne pour de nouvelles négociations sur les otages au Caire, affirmant que le Hamas continuait d’insister sur des demandes « illusoires » en faveur d’un accord sur les otages.

Concernant les limitations des visites des Arabes israéliens à la mosquée Al-Aqsa pendant le Ramadan, Gantz a déclaré que le cabinet de guerre était uni pour rechercher des restrictions uniquement sur des individus spécifiques jugés dangereux, et « non sur ceux qui viennent prier ». Il a ajouté que les Arabes israéliens « font partie intégrante de la société israélienne » et doivent jouir de droits égaux.

Les limitations souhaitées par Ben Gvir, apparemment pour empêcher des éléments extrémistes d'entrer dans le complexe d'Al-Aqsa et de fomenter des troubles pendant le Ramadan, se seraient heurtées à l'opposition du procureur général Gali Baharav-Miara, qui a soulevé des objections juridiques, et de l'agence de sécurité Shin Bet, qui a averti que les bordures de trottoir pourraient déclencher une réaction de colère et faire le jeu du Hamas.

Gantz a réitéré qu’Israël était prêt à lancer une offensive planifiée sur Rafah pendant le Ramadan si un accord d’otages n’était pas conclu d’ici le début du mois sacré musulman, vers le 10 mars.

« Sur le champ de bataille, nous sommes confrontés à une opération à Rafah, qui débutera après que la population aura été évacuée de la zone », a-t-il déclaré, affirmant que l'élimination des dernières forces du Hamas qui y opèrent était cruciale pour la démilitarisation de la bande de Gaza.

"Je le répète, s'il n'y a pas d'accord sur les otages, nous opérerons également pendant le Ramadan", a-t-il déclaré, ajoutant que depuis le cessez-le-feu temporaire de novembre, "nous n'avons pas arrêté de nous battre ne serait-ce qu'un seul jour - et nous ne nous arrêterons pas même une minute". sans que nos otages soient restitués.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
Gantz voit des signes de progrès sur l'accord sur les otages et met en garde contre une opération imminente à Rafah pendant le Ramadan