En ce moment Écouter la radio

Une nouvelle plainte pour viol contre Gérard Miller, accusé par une femme de 17 ans à l’époque

International.

Une nouvelle plainte pour viol contre Gérard Miller, accusé par une femme de 17 ans à l’époque
Le psychanalyste, Gérard Miller - Capture d'écran YouTube

Le psychanalyste Gérard Miller visé par de nouvelles accusations. Selon les informations de nos confrères du Parisien , une femme de 39 ans a déposé une plainte mardi 20 février au soir pour un viol commis lorsqu'elle avait 17 ans.

Cette plainte vise directement Gérard Miller pour des faits présumés commis entre novembre et décembre 2001. Ces derniers « ne sont pas prescrits », la victime étant mineure à l'époque, indique son avocate au quotidien.

51 femmes l'accusent d'agressions sexuelles

Cette nouvelle accusation s'ajoute à la publication de plusieurs témoignages d'abord dans une enquête du magazine Elle, puis dans Mediapart, où le psychanalyste médiatique est accusé d' agressions sexuelles et de viol lors de séances d'hypnose, entre 1993 et 2000.

Au total, 51 femmes ont témoigné pour dénoncer les agissements de Gérard Miller dans son cabinet, mais aussi à son domicile familial avec un mode opératoire similaire. Selon les victimes, le psychanalyste se montrait très sociable avec elles avant de leur proposer de consommer de l'alcool puis de profiter d'elle après des « expériences d'hypnose » ou de « détente ».

Trois plaintes déposées

Cette nouvelle plainte s'ajoute à deux autres à l'encontre du psychanalyste. Selon Mediapart, la première a été déposée le 6 février au parquet de Paris pour des faits remontant à 1995 où la victime était âgée de 21 ans. Elle l'accuse de l'avoir agressée sexuellement à son domicile.

Une autre plainte a été déposée le 16 février dernier et concerne une adolescente de 15 ans, indique le magazine Elle. La plaignante affirme avoir vécu un « trou noir » après avoir bu un thé glacé offert par Gérard Miller. Elle se serait réveillée dans un lit, le pantalon baissé, le psychanalyste lui massant le dos, les fesses et les seins.

Gérard Miller dément les faits

En réaction à ces accusations, Gérard Miller a indiqué ne pas « mettre en doute un instant l'émotion, la colère et la souffrance » de ces femmes, mais il assure n'avoir « jamais contraint personne » et s'être toujours assuré de recueillir leur consentement.

Miller a également publié une lettre sur X pour contester ces accusations. « Si quelque chose leur a déplu lorsqu'elles étaient avec moi, je n'ai aucune hésitation à l'affirmer : rien de ce que j'ai perçu ne m'indiquait qu'elles voulaient mettre un terme à la situation, car sinon à l'instant même j'y aurais mis un terme », assure-t-il.

Il déclare également n'avoir jamais pratiqué l'hypnose à son cabinet ou à son domicile, mais toujours en public

Selon lui, ce qui advenait dans un cadre privé relevait de « tests élémentaires » et « celui ou celle qui acceptait de s'y livrer n'était absolument pas hypnotisé, il restait parfaitement conscient, en totale possession de ses moyens ».

« Avec toutes les femmes, j'ai la conviction de n'avoir contraint personne, prenant au pied de la lettre tout embarras, tout refus, et ce tout particulièrement quand je m'engageais sur le chemin de la séduction », affirme-t-il dans sa lettre.

MZ

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Tazria - 12/13 Avril
Une nouvelle plainte pour viol contre Gérard Miller, accusé par une femme de 17 ans à l’époque