En ce moment Écouter la radio

Les Houthis condamnent 13 personnes à l'exécution publique pour homosexualité

International.

Les Houthis condamnent 13 personnes à l'exécution publique pour homosexualité
Rebelles houthis - Capture d'écran vidéo

Au Yémen, un tribunal des Houthis soutenus par l'Iran a condamné 13 personnes à l'exécution publique pour homosexualité, a rapporté mardi l'agence de presse française AFP. 35 autres personnes ont été arrêtées pour des accusations similaires.

La décision a été rendue à Ibb, une province contrôlée par les Houthis à partir de laquelle le groupe jihadiste lance des attaques contre des navires commerciaux dans la mer Rouge depuis que le Hamas a attaqué Israël le 7 octobre, ouvrant ainsi une guerre qui a atteint cette semaine ses quatre mois. 

Les Houthis ont l’habitude de condamner à mort plus de personnes qu’ils n’en exécutent réellement, selon un rapport de 2022 de l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme, qui a dénombré 350 condamnations à mort par le groupe depuis 2014, dont seulement 11 ont abouti à une exécution. Mais les attaques du groupe contre le commerce mondial pourraient changer ce calcul.

« Les [Houthis] intensifient leurs abus dans leur pays tandis que le monde entier est occupé à observer leurs attaques dans la mer Rouge », a déclaré Niku Jafarnia, chercheur sur le Yémen pour Human Rights Watch.

Un rapport du Conseil de sécurité de l'ONU de 2023 a indiqué que « les Houthis détenaient [apparemment] des enfants âgés d'à peine 13 ans », dont certains « sont accusés d'« actes indécents » en raison de leur prétendue orientation homosexuelle ».

Les Houthis ont perturbé un cinquième du transport maritime mondial depuis octobre
Le groupe adhère à une forme radicale de l'islam chiite et proclame fréquemment son slogan officiel : « Dieu est grand, mort à l'Amérique, mort à Israël, malédiction sur les Juifs, victoire de l'Islam ». 

Leurs attaques contre des navires dans la mer Rouge depuis octobre ont perturbé un cinquième du transport mondial de nourriture, de carburant et de médicaments, selon le Département d'État américain, de nombreuses entreprises choisissant de parcourir une route beaucoup plus longue autour de la pointe sud de l'Afrique plutôt que de risquer une attaque. Depuis janvier, les États-Unis et leurs alliés ripostent par des frappes aériennes contre des cibles houthistes au Yémen.

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Tétsavé - 23/24 Février
Les Houthis condamnent 13 personnes à l'exécution publique pour homosexualité