En ce moment Écouter la radio

Crimes contre l’humanité : l’envoyée spéciale de l'ONU pour les violences sexuelles se rend au kibboutz Be'eri

Israël.

Crimes contre l’humanité : l’envoyée spéciale de l'ONU pour les violences sexuelles se rend au kibboutz Be'eri
L'envoyée spéciale des Nations unies, Pramila Patten, en Israël - Yiffit Iliaguiav, ministère israélien des Affaires étrangères

L'envoyée spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les violences sexuelles dans les zones de conflit, Pramila Patten, a terminé aujourd'hui sa visite en Israël en préparation du rapport sur les incidents de violence sexuelle du samedi noir. Nina Ben-Ami, cheffe de la division des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères, qui l'a accompagnée pendant sa visite, a raconté lors d'une interview accordée à Kan 11 son choc face aux scènes et aux témoignages : 

"Arriver sur le terrain a changé quelque chose pour elle, elle a dit que le monde ne pouvait pas comprendre ce qui s'était passé ici", affirme Pramilla Patten, envoyée spéciale de l’Onu

« Elle a été horrifiée de ce qu'elle a vu et entendu »

"Nous l'avons invitée à visiter Israël après les événements du 7 octobre, car nous avons compris qu'il était nécessaire qu'elle soit témoin oculaire et historique des horreurs commises ici", a expliqué Ben-Ami. "Elle est venue avec une équipe de dix personnes qui continueront la visite la semaine prochaine pour approfondir les témoignages et le matériel auquel ils ont été exposés, en vue de la rédaction du rapport. "Elle est allée au kibboutz Be'eri, ainsi qu'à l'endroit où s'est tenue la fête Nova, et a vu le film de 47 minutes documentant les atrocités du Hamas", a rapporté Ben-Ami. "Elle a rencontré des témoins et des membres de ZAKA et a été horrifiée par ce qu'elle a vu et entendu. 

Ben Ami a également évoqué le contexte des critiques virulentes exprimées par le Secrétaire général Guterres à l'encontre d'Israël durant le conflit : 

"Sa posture (le secrétaire général de l’ONU) a souvent été perçue comme problématique vis-à-vis d'Israël, pour utiliser un euphémisme », Ben Ami diplomate israélienne 

Néanmoins, Pramila Patten, l'envoyée spéciale, qui est également chargée de la rédaction d'un rapport annuel couvrant 25 régions du monde, a effectué une visite préalable dans le but de se forger une opinion personnelle sur les événements survenus ici. Cette démarche vise à assurer qu'une attention adéquate soit accordée pour la première fois aux événements survenus en Israël. Il serait inconcevable de produire un rapport d'une telle importance sans prendre en compte les faits survenus en Israël."

Michel Zerbib

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Crimes contre l’humanité : l’envoyée spéciale de l'ONU pour les violences sexuelles se rend au kibboutz Be'eri