En ce moment Écouter la radio

"Six missiles guidés" utilisés dans l'assassinat du numéro 2 du Hamas Saleh al-Arouri

Israël.

"Six missiles guidés" utilisés dans l'assassinat du numéro 2 du Hamas Saleh al-Arouri
Le numéro 2 du Hamas à l'étranger, Saleh al-Arouri - Autorisation

De nouveaux détails sur l'assassinat du chef adjoint du bureau politique du Hamas, Saleh al-Arouri, ont été publiés mercredi par Ynet.

"Israël a tiré six missiles guidés, quatre ont explosé. Deux d'entre eux ont détruit deux étages et ont directement touché la salle de réunion du Hamas", a déclaré un responsable de la sécurité libanaise, selon Ynet. "Chaque missile pesait 100 kilogrammes."

Ynet a rapporté que le responsable a déclaré que l'assassinat d'Arouri avait été perpétré par un avion de combat israélien – et non par un véhicule aérien sans pilote (UAV), comme l'ont rapporté précédemment les médias arabes. Selon le responsable, le député d'Ismail Haniyeh a été tué par des "missiles guidés" tirés depuis un avion de combat israélien dans le quartier Dahiyeh, dans la banlieue sud de Beyrouth.

"Ces types de missiles sont utilisés par les avions de combat israéliens", a affirmé le responsable de la sécurité. En outre, il a mentionné que l'armée libanaise avait trouvé des restes de missiles correspondant à des missiles précédemment tirés par Israël dans le sud du Liban.

L'agence de presse officielle libanaise ANI a rapporté que l'attaque, la première du genre à Beyrouth depuis le début de la guerre, a été menée par un drone, mais la source sécuritaire libanaise, qui a été informée des détails lors de l'enquête initiale de l'assassinat contredisait cette information.

Aux côtés d'Arouri, six autres membres du Hamas, dont certains de haut rang, ont été tués dans l'attaque contre les bureaux de l'organisation terroriste dans une zone considérée comme un bastion du Hezbollah dans la capitale libanaise. Cette attaque a également été attribuée à Israël.

Israël n'a pas assumé la responsabilité de l'attaque, mais le porte-parole de Tsahal, le lieutenant-colonel Daniel Hagari, a déclaré hier soir que l'armée était "préparée à tout scénario". Après l'assassinat, le Hezbollah a déclaré que « l'assassinat ne resterait pas impuni », et le Premier ministre libanais Najib Mikati a accusé Israël de « vouloir entraîner le Liban dans une nouvelle étape du conflit ».

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
"Six missiles guidés" utilisés dans l'assassinat du numéro 2 du Hamas Saleh al-Arouri