En ce moment Écouter la radio

Pays-Bas : une exposition sur l’histoire d’œuvres dérobées ou spoliées à des Juifs

International.

Pays-Bas : une exposition sur l’histoire d’œuvres dérobées ou spoliées à des Juifs
Biens spoliés par les Nazis - Capture Site Rose-Valland Musées Nationaux Récupération

Parmi les œuvres exposées se trouvent un auto-portrait de Rembrandt et des pièces en argent spoliés à des Juifs pendant la Shoah. La collection n’est pas négligeable : un auto-portrait de Rembrandt et des pièces d’argent spoliés à des Juifs par des nazis ou encore une dague indonésienne emmenée par des militaires néerlandais figurent parmi les pièces exposées dans une nouvelle exposition qui ouvre ce jeudi à La Haye.

L’exposition « Loot – 10 Stories » (« Pillage, dix récits ») raconte les histoires d’œuvres dont les propriétaires ont été spoliés, notamment à l’aide de courtes vidéos et d’expériences de réalité virtuelle (RV)

Les Pays-Bas ont commencé ces dernières années à regarder en face l’héritage de leur histoire coloniale et entrepris des démarches pour chercher l’origine d’oeuvres pillées par les nazis. « Nous sommes dans une transition parce que nous réalisons par exemple qu’en ce qui concerne l’art volé par les nazis, nous arrivons bien trop tard », explique la directrice du Mauritshuis, Martine Gosselink. « Et donc nous apprenons du passé, nous apprenons de nos erreurs précédentes, donc oui, nous voulons rattraper l’injustice », a-t- elle déclaré à l’AFP.

Un auto-portrait de Rembrandt et pas seulement des oeuvres d’art spoliées aux juifs 

Parmi les œuvres montrées, issues des collections du Mauritshuis, de trois musées berlinois et du Musée des beaux-arts de Rennes en Bretagne se trouvent un auto-portrait de Rembrandt et des pièces en argent spoliés à des Juifs. On y observe également peintures dérobées aux Pays-Bas par des troupes françaises au XVIIIe siècle, des objets en bronze béninois et une dague indonésienne récupérée dans le cadre des campagnes militaires néerlandaises à Bali au milieu du XIXe siècle. « Dans l’état actuel des choses, il y a d’énormes collections dans ces immenses dépôts en Europe et aux États-Unis qui ne sont pas accessibles » a conclu la directrice de Mauritshuis. L’exposition au Mauritshuis durera jusqu’au 7 janvier 2024 et ouvrira ses portes à l’Humboldt Forum à Berlin au printemps 2024.

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Bé'houkotai - 31 Mai/01 Juin
Pays-Bas : une exposition sur l’histoire d’œuvres dérobées ou spoliées à des Juifs