En ce moment Écouter la radio

Israël. Le gouvernement et les enseignants ne parviennent pas à s'entendre, les enseignants des lycées pourraient faire grève

Israël.

Israël. Le gouvernement et les enseignants ne parviennent pas à s'entendre, les enseignants des lycées pourraient faire grève
Salle de classe en Israël avec Benyamin Netanyahou - Amos Ben Gershom/GPO

Une négociation entre le ministère de l'Éducation et l'Organisation des enseignants s'est terminée sans accord mercredi soir, faisant planer la menace que les lycées ne rouvriraient pas le 1er septembre en raison d'une grève. En principe, l'un des principaux points de discorde a été convenu : une augmentation de 2 000 NIS par enseignant. Cependant, selon le ministère des Finances, il existe encore des divergences importantes entre le gouvernement et l'Organisation des enseignants sur d'autres questions, qui n'ont pas été précisées. "Nous n'entrerons pas dans les détails des négociations", a déclaré le ministère des Finances. "Malheureusement, les écarts sont importants et il n'y a toujours pas d'accords. Nous nous efforçons de parvenir à des accords qui amélioreront le système éducatif."

Le ministre de l'Éducation, Yoav Kisch, a déclaré que lui et le président de l'Organisation des enseignants, Ron Erez, devaient se rencontrer à nouveau jeudi matin pour tenter de parvenir à un accord final afin d'empêcher les enseignants de refuser d'ouvrir l'année scolaire.


Erez a salué les efforts de Kisch mais a attaqué le ministre des Finances Bezalel Smotrich, affirmant que « le ministère des Finances insiste sur la privatisation du système éducatif et s'exprime au sein du Forum Kohelet. Dans ce cadre, ils cherchent à transférer tous les directeurs d’école et les enseignants vers des contrats individuels. Le ministère de l'Éducation a fixé une date limite pour parvenir à un accord après les négociations de jeudi. 

Selon les données du ministère de l'Éducation , la nouvelle année scolaire commence avec une pénurie de 910 enseignants pour tous les niveaux scolaires. Erez a toutefois déclaré que ce chiffre sous-représentait largement la réalité. "C'est 7 000 enseignants rien que dans les lycées", a-t-il déclaré mercredi à Channel 12. "Kisch est responsable des enseignants employés par le ministère et il n'obtient que des données sur eux. Il n'a aucune information sur le reste."

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Israël. Le gouvernement et les enseignants ne parviennent pas à s'entendre, les enseignants des lycées pourraient faire grève