En ce moment Écouter la radio

L’Ukraine appelle au secours Israël pour aider la communauté juive d’Odessa sous les bombes russes

International.

L’Ukraine appelle au secours Israël pour aider la communauté juive d’Odessa sous les bombes russes
(Crédit : ambassade d'Ukraine en Israël)
La communauté juive a été fortement touchée par les attaques, dont une qui a endommagé les locaux d'Hillel, maison des étudiants juifs. Ce matin, l’ambassade d’Ukraine en Israël a appelé  le gouvernement israélien à venir en aide à la communauté juive d’Odessa, alors que la ville est devenue une cible de plus en plus fréquente des attaques russes. Depuis que Moscou s’est retiré le mois dernier de l’accord sur les céréales qui permettait à Kiev de continuer à exporter des céréales via la mer Noire, les Russes bombardent Odessa et ses environs.

L’appel urgent de l’ambassade d’Ukraine à Tel Aviv

« La communauté juive d’Odessa continue d’être gravement touchée par les attaques russes – le gouvernement israélien doit se réveiller », a déclaré l’ambassade dans un communiqué, exhortant Israël à « ne pas abandonner sa communauté en ces temps difficiles ». L’ambassade a même cité le rabbin d’Odessa, Abraham Wolf, en décrivant la communauté juive de la ville, qu’elle considère comme une « lueur d’espoir » en raison de sa « résilience et de son unité ». « Au milieu des décombres et de la peur, nous continuons à renforcer nos institutions, à nourrir notre peuple et à éduquer notre jeunesse. Car nous savons qu’en ces temps de crise, nous ne sommes pas seulement des survivants, mais des porteurs d’espoir et de continuité », a déclaré de son coté le rabbin Wolf, selon le communiqué. [gallery size="medium" ids="228144"]  

Odessa fut l’une des plus importantes communautés juives d’Europe avant la Shoah

Avant les pogroms qui ont marqué le XIXe siècle et le début du XXe siècle, Odessa comptait l’une des plus grandes concentrations de Juifs d’Europe, qui représentaient environ un quart de la population. Israël a soutenu plusieurs mesures en faveur de l’Ukraine aux Nations unies, notamment une résolution non contraignante adoptée à l’occasion du premier anniversaire de la guerre, appelant la Russie à mettre fin aux hostilités en Ukraine et à retirer ses forces.

Malgré son aide humanitaire, Israël ne fournit toujours pas d’aide militaire à l’Ukraine

Israël s’est abstenu de fournir une aide militaire à l’Ukraine, malgré les demandes répétées de cette dernière. Israël se contente pour l’heure d’une politique stricte consistant à ne pas lui fournir d’aide militaire, dont notamment des systèmes qui pourraient l’aider à intercepter les attaques de missiles et de drones russes. La décision de ne pas fournir d’armes serait motivée par la nécessité stratégique pour Israël de conserver sa liberté d’action en Syrie, où l’espace aérien est largement contrôlé par la Russie. Les responsables israéliens ont également exprimé la crainte que des technologies militaires de pointe ne tombent entre les mains de l’ennemi et ont invoqué les limites de la production et de l’approvisionnement.

Moscou frappe des réserves de céréales dans la région

Mercredi, la Russie a frappé un silo à grains dans le port d’Izmail, dans la région d’Odessa, endommageant des silos, des entrepôts et des bâtiments administratifs, selon Kiev.  Les ports maritimes de la région d’Odessa ont été une plaque tournante essentielle pour les exportations de céréales, qui ont bénéficié des garanties de passage prévues par l’accord. La semaine dernière, un tir de missile a également gravement endommagé la cathédrale de la Transfiguration, emblématique de la ville. Michel Zerbib
Galerie photos

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
L’Ukraine appelle au secours Israël pour aider la communauté juive d’Odessa sous les bombes russes