En ce moment Écouter la radio

La mort d’une des dernières survivantes d’Auschwitz : Isabelle Shoko témoin inlassable de Shoah

International.

La mort d’une des dernières survivantes d’Auschwitz : Isabelle Shoko témoin inlassable de Shoah
(Crédit : Fondation pour la mémoire de la Shoah)
Les survivantes des camps nazis ne sont plus très nombreuses, les témoins de la Shoah disparaissent peu à peu. Parmi eux une femme exceptionnelle nous a quitté. Elle était un témoin capital de l’univers concentrationnaire de la Seconde Guerre mondiale. Isabelle Choko qui était une  survivante du ghetto de Lodz et des camps d'Auschwitz et de Bergen-Belsen est décédée vendredi à l'âge de 94 ans. Née à Lodz en Pologne, Izabel Sztrauch, fille unique, a vu comme plusieurs millions de personnes, son enfance tranquille basculer lors de l'annexion de la Pologne par l'Allemagne nazie. En 1940, ses parents ont été enfermés dans le ghetto de Lodz où son père et sa grand-mère meurent de privations.

2 camps d’exterminations : Auschwitz et Bergen-Belsen : sa mère meurt à ses cotés

Après la liquidation du ghetto de Lodz à l'été 1944, l'adolescente a été déportée à l'âge de 15 ans avec sa mère à Auschwitz-Birkenau. Puis, transférées au camp de Bergen-Belsen, elles attrapent le typhus au printemps 1945. Sa mère ne survivra pas à la maladie et mourra aux cotés de sa fille.

A la Libération, Isabelle ne pesait plus que 25 kg , elle devient championne d’échecs et mène une belle carrière

La toute jeune femme entame une longue convalescence et difficile, avant de s'installer en 1946 en France, où elle rejoint un oncle. Elle se marie en décembre 1946 avec Arthur Choko et donne naissance à trois garçons. Elle devient championne de France d’échecs en 1956. Elle est également designer dans l’industrie plastique, puis directrice de restaurant et enfin experte en tableaux modernes et contemporains.

Le temps du témoignage de la « la jeune fille aux yeux bleus »

Comme d’autres survivants, elle ne cherchera pas à témoigner tout de suite après la guerre. Du moins l’époque n’était pas prête à entendre cette folie meurtrière dans un pays en reconstruction. C’est pourquoi ce n’est qu’en 2002, qu'elle commence à témoigner de son expérience de la déportation.  Elle fera partie des 52 000 témoins survivants de la Shoah filmés par la Fondation Shoah ainsi que pour le documentaire "Les Survivants" de Patrick Rotman. En 2014, elle fait paraître ses mémoires dans la collection de la FMS Témoignages de la Shoah sous le titre "La Jeune Fille aux yeux bleus". En novembre 2021, elle publie "Lodz 1939, Notre école", (KomEDIT), témoignages de cinq anciens élèves et amis, rescapés de la Shoah, collectés pour certains depuis des décennies. Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chavouot - 11/12/13 Juin
La mort d’une des dernières survivantes d’Auschwitz : Isabelle Shoko témoin inlassable de Shoah