En ce moment Écouter la radio

Elections en Turquie : la bataille des chiffres

International.

Elections en Turquie : la bataille des chiffres
(Crédit : DR)

Le candidat de l'opposition à l'élection présidentielle en Turquie, Kemal Kiliçdaroglu, a promis lundi la victoire de son camp "au second tour".

Chacun des deux candidats revendique la victoire et pour la 1ère fois le président sortant est donné sous la barre des 50% au 1er tour. Un second tour entre Recep Tayip Erdogan et Kemal Kilich-taroglu tendu se dessine pour le 28 mai prochain.

Avec plus de 99 % des urnes dépouillées dimanche en fin de journée, Erdogan a obtenu 49,4 % des voix, selon le radiodiffuseur public TRT. Kilicdaroglu a obtenu 44,9 % et Sinan Ogan, le troisième candidat en lice, 5,3 %.

Erdogan s'est exprimé devant une marée de partisans exultants au coeur de la nuit "de servir encore son pays pendant cinq ans".

Même confiance affichée par son adversaire, qui a promis à son camp qu'il allait "absolument gagner au second tour", faisant valoir "le besoin de changement dans la société".

Au soir d'une élection qui a vu une mobilisation sans précédent de l'électorat, malgré la crise et trois mois après le séisme dévastateur du 6 février, le "reis" de 69 ans affirme être "clairement en tête" de la présidentielle, mais prêt à "respecter" un second tour s'il est nécessaire.

"Nous ne savons pas encore si l'élection est terminée avec ce premier tour mais si le peuple nous emmène au second tour, nous le respecterons" a-t-il dit. C'est la première fois que le chef de l'Etat turc, âgé de 69 ans, doit se présenter une deuxième fois devant les électeurs faute d'avoir réuni 50% des voix.

Face à lui, le social-démocrate Kemal Kiliçdaroglu, un ancien haut fonctionnaire de 74 ans était donné en tête par les instituts de sondages. Mais l'agence officielle Anadolu, il obtenait tout juste 45% des voix à 03H30 lundi. Son camp s'est empressé de contester immédiatement ce chiffre, affirmant que les résultats des bureaux de vote les plus favorables au candidat restaient bloqués dans le système de la Commission électorale (YSK).

La Rédaction

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
Chabbat Pessa'h - 22/23/24 Avril
Elections en Turquie : la bataille des chiffres