En ce moment Écouter la radio

L'Université de Tel-Aviv entend passer à 100% d'énergie verte sur le campus

L'Université de Tel-Aviv entend passer à 100% d'énergie verte sur le campus
(Crédit : université de Tel Aviv)
L’Université de Tel-Aviv a lancé un appel d'offres portant sur l’ensemble de ses services d'approvisionnement en électricité, dans le but de faire passer la totalité de sa consommation sur le campus exclusivement vers des sources d'énergie verte en quelques années. Le but affiché est la réduction de l’empreinte carbone sur le campus pour atteindre la neutralité carbone d’ici 12 ans.

Une infrastructure de toitures solaires pour produire l’électricité

Le coût de l'appel d'offres est d'environ un demi-milliard de shekels pour les 12 prochaines années. L’achat d’électricité auprès de fournisseurs qui produisent de l'électricité, la construction de 14 nouvelles installations solaires pour la production d'électricité utilisant la technologie photovoltaïque (PV). Les dispositifs seront installés sur les toits des différents bâtiments de l'université et rejoindront les sept installations déjà existantes, de sorte qu'au total l'université produira de l'électricité photovoltaïque (PV) à hauteur de 2,8 MW, pour un investissement de 20 millions de shekels sur une superficie d'environ 18 000 mètres carrés.

Le but : zéro carbone « le conseil vert » de l’ Université de Tel Aviv

« En tant qu'institution universitaire de premier plan dans le domaine de l'écologie et des sciences de l'environnement …l’Université de Tel-Aviv a mis en place il y a environ un an une 'initiative neutralité carbone' », première du genre dans les universités en Israël. Dans ce cadre, le « Conseil vert », créé à l'université il y a quelques années, a formulé un plan de travail détaillé pour les dix prochaines années. En tant qu'université publique centrale, il est de notre devoir d’être au premier rang de la lutte contre la crise climatique à commencer par notre campus et au-delà », a déclaré le professeur Ariel Porat sur le site des Amis de l’Université de Tel Aviv.

Une augmentation de l'électricité autoproduite

D’après une étude approfondie  menée l'année dernière par l’Université, les émissions de dioxyde de carbone liées à la consommation de l'électricité achetées actuellement à une centrale électrique ordinaire constituent la principale composante des émissions de gaz à effet de serre sur le campus, soit 42% du total. « Aussi il est très important de réduire considérablement cette source », a déclaré le professeur Avi Kribus qui explique : « Dans le cadre de cet appel d'offres, nous donnerons la priorité au fournisseur qui pourra fournir une part aussi élevée que possible de l'électricité à partir de sources renouvelables, principalement l'énergie solaire." En outre, l'appel d'offres comprend une augmentation importante de l'électricité autoproduite par des panneaux solaires sur le campus lui-même. Réduire les émissions de gaz de l'université vers une « émission zéro » seront bientôt mesurables et transparents pour le public. Michel Zerbib
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Yom Kippour -  24/25 Septembre
Souccot - 29 Septembre/ 1 Octobre
L'Université de Tel-Aviv entend passer à 100% d'énergie verte sur le campus