En ce moment Écouter la radio

Le lien mère-enfant pas affecté par la pandémie de coronavirus selon une étude israélienne

Israël.

La pandémie n'a pas nui aux liens émotionnels entre la mère et le bébé, suggèrent des psychologues israéliens dans une nouvelle recherche. Les psychologues ont étudié les interactions entre 110 mères et leurs bébés juste avant le début de la pandémie, puis à nouveau plusieurs mois plus tard. Les deux fois, ils ont utilisé des méthodes d'observation internationalement reconnues pour évaluer la disponibilité émotionnelle dans les relations. « Nos découvertes apportent définitivement un message rassurant », a déclaré le Dr Noa Gueron-Sela, qui a dirigé la recherche à l'Université Ben Gourion, au Times of Israel. "Nous avons examiné la disponibilité émotionnelle mère-enfant et n'avons pas trouvé d'impact négatif de la pandémie." Lorsque le coronavirus a atteint Israël au début de 2020, Gueron-Sela et son doctorant Gal Doron ont fait pivoter l'étude mère-bébé qu'ils venaient de commencer, afin de faire face à l'impact de la pandémie. Elles craignaient que le bouleversement de la société ainsi que le stress et l'inquiétude ressentis par de nombreuses mères puissent détourner l'attention et nuire au processus d'attachement. Toutes les mères de leur étude avaient été observées avec leurs bébés quelques semaines auparavant et avaient reçu des tâches qui permettaient aux psychologues d'explorer leur connexion, comme celle dans laquelle les mères voyaient les bébés devenir frustrés.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Bé'houkotai - 31 Mai/01 Juin
Le lien mère-enfant pas affecté par la pandémie de coronavirus selon une étude israélienne