En ce moment Écouter la radio

Le transfuge Amichai Chikli fait appel de son éviction de Yamina qu'il juge comme antidémocratique

Israël.

Le transfuge Amichai Chikli fait appel de son éviction de Yamina qu'il juge comme antidémocratique
(Crédit : capture d'écran Knesset)

L'ancien député Yamina Amichai Chikli a déposé lundi 13 juin un recours contre son éviction du parti, déclarant au tribunal de district de Jérusalem que le caractère démocratique du pays était en jeu et qu'il n'avait pas été entendu équitablement par la commission de la Knesset lorsqu'elle a approuvé son retrait.

Amichai Chikli, qui a voté contre la formation du gouvernement en juillet dernier et a continué à voter contre par la suite, a finalement été expulsé de Yamina en avril. La désignation comme transfuge a des ramifications politiques, notamment l'empêcher de se présenter à la réélection lors du prochain scrutin national avec n'importe quelle faction déjà à la Knesset.

Le législateur, désormais indépendant, a accusé le comité de la Knesset House d'avoir approuvé la demande de Yamina de l'évincer et, ce faisant, d'avoir été motivé par des considérations politiques plutôt que par des réglementations. Dans son appel, il a également soulevé la question de savoir si un membre de la Knesset est tenu de faire allégeance au chef du parti ou aux électeurs qui l'ont élu député.

"Les députés ont-ils le droit de voter à la Knesset en fonction de leur opinion, de leurs convictions, de leur conscience, de la plate-forme du parti et de la promesse faite à leur électorat, ou sont-ils simplement des marionnettes exploitées par leurs chefs de faction", a écrit Chikli dans l'appel déposé par son équipe juridique.

Chikli a demandé au tribunal d'examiner les « questions constitutionnelles essentielles » posées par son retrait du parti, par exemple si, dans le système démocratique israélien, « la législature se compose de 120 députés qui expriment la volonté de l'électorat, ou d'un nombre limité de chefs de faction qui peut décider quoi que ce soit en fonction de ses souhaits et décisions personnels ? » "Le membre de la Knesset est-il fidèle au public ou fidèle au parti ?", a t-il demandé.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Le transfuge Amichai Chikli fait appel de son éviction de Yamina qu'il juge comme antidémocratique