En ce moment Écouter la radio

Emil Szittya, le peintre juif hongrois qui refait surface après 60 ans de silence

Culture.

Emil Szittya, le peintre juif hongrois qui refait surface après 60 ans de silence
(Crédit : éditions Allary)

Depuis le 21 avril, l’Institut Liszt, le centre culturel Hongrois situé à Paris, expose les œuvres d’Emil Szittya, un peintre avant-gardiste, au parcours étonnant. Né à Budapest en 1886, le peintre a vécu les deux Guerres, a vagabondé à travers toute l’Europe favorisant un mode de vie alternatif. Il a peint tout au long de sa vie mais n’a exposé ses peintures que très rarement. Il est reconnu en Hongrie pour ses nombreuses productions de critique d’art, de sociologie et de psychologie. 

Bien qu’Emil Szittya n’a que très rarement exposé de son vivant, il est aujourd’hui mis à l’honneur dans ce centre culturel parisien. C’est une exposition sensible mettant en avant cet artiste dadaïste qui a réfléchi toute sa vie sur les questions de nationalité et d’identité. « Je suis l’homme le plus international qui existe », déclarait le peintre. Emil Szittya, de son vrai nom Adolphe Schenk, a caché son Judaïsme toute sa vie à ses proches. La raison qui l’a poussé à taire cette appartenance à la communauté reste mystérieuse. Ce sont des historiens de l’art qui ont pu retrouver son nom de naissance révélant une identité cachée.  

Si l’auteur a connu l’exil et deux guerres mondiales il n’a pour autant jamais arrêté de peindre. C’est grâce a cette constance que l’on peut visiter jusqu’au 25 juin l’exposition au 92 rue Bonaparte dans le 6e arrondissement, qui mérite qu’on y jette un œil. 

AG

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Emil Szittya, le peintre juif hongrois qui refait surface après 60 ans de silence