En ce moment Écouter la radio

Un rabbin new-yorkais dit souhaiter la mort de Naftali Bennett et d'Avigdor Liberman

Israël.

Un rabbin new-yorkais dit souhaiter la mort de Naftali Bennett et d'Avigdor Liberman
(Crédit : capture d'écran Channel 12)

Le rabbin Yosef Mizrachi est installé à New-York, enseigne à la Yeshiva Ohr de Monsey et compte 71 000 abonnés sur son compte Instagram. Son site Web mentionne que le rabbin « s’est exprimé dans plus de 5 000 conférences dans le monde entier et a participé à de nombreux séminaires, émissions de radio et autres événements en hébreu et en anglais, qu’il a enrichis de sa connaissance du judaïsme, contribuant à éveiller la conscience juive de milliers de Juifs ». Pourtant, le rabbin orthodoxe est très controversé. Ses sorties ont plusieurs fois fait polémique. Le dernier dérapage  en date concerne ses menaces de mort envers le Premier ministre Israélien, Naftali Bennett et son ministre des Finances, Avigdor Liberman. S’il compare le premier au diable qu’il faudrait empaler d’une lance, il dit du second: « Un homme qui déclare, qu’avant toute chose, il est ennemi des haredim, du Judaïsme, de la Torah et des yeshivot, qui veut les renverser et les détruire… un homme comme celui-ci est, pour moi, un ennemi d’Israël […] quand une personne comme celle-ci quitte le monde, c’est le bonheur éternel. » Interpellé sur ses dires, Yosef Mizrachi affirme : « Je refuse de retirer ce que j’ai dit ». Et insiste sur le fait que ses sermons n’étaient pas des "appels à la haine". 

Le Rabbin n’est pas novice dans le domaine de la controverse. Il est très suivi sur les réseaux, notamment en raison du caractère provocateur du contenu publié. On peut trouver des vidéos révisionnistes, dans lesquels ils affirment que seul un millions de juifs ont été massacrés et que les autres victimes de la Shoah n’étaient que de « simples goyim » (non juifs). «Beaucoup de non-Juifs ont été intégrés au décompte, mais en vérité, combien de Juifs ont vraiment été tués ? » Il appuie ses propos dans une vidéo où il explique qu’il existait deux types de femmes qui allaient entrer dans les chambres à gaz : les religieuses et les non religieuses. Il les différencie par les photos que prenaient les Nazis où l’on peut voir « celles qui cachent leur nudité et meurent dans la dignité et celles qui ne le font pas ». 

AG

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Un rabbin new-yorkais dit souhaiter la mort de Naftali Bennett et d'Avigdor Liberman