En ce moment Écouter la radio

Un jeune homme de 24 ans jette une tarte sur la Joconde et dénonce l’inaction climatique

France.

Un jeune homme de 24 ans jette une tarte sur la Joconde et dénonce l’inaction climatique
(Crédit : DR)

Plus d’un siècle de persécutions pour la Joconde. Depuis 1911, l’œuvre de Léonard de Vinci est la cible de nombreuses dégradions. D’abord volée par un patriote italien au début du siècle, elle est depuis 1956 visée par des projectiles divers l’endommageant plus ou moins. À nouveau, dimanche 29 mai 2022, Mona Lisa reçoit de plein fouet un gâteau à la crème jeté par un homme valide assis dans un fauteuil roulant.

Protégée par la vitre, cette dernière n’a subi aucun dégât, mais les touristes amassés autour de l’œuvre ont pu assister à la tirade déclamée par l’auteur des faits. « Pensez à la Terre. Il y a des gens qui sont en train de détruire la Terre. Pensez-y. Tous les artistes, pensez à la Terre. C’est pour ça que j’ai fait ça. Pensez à la planète ».

L’action choc pourrait s’inscrire dans le courant de l’art écologique qui a pour but de sensibiliser et d’alerter sur la catastrophe climatique en cours. Le mouvement s’insurge par exemple contre le bilan carbone important de l’art contemporain et appelle à une transition vers le « Green Art ».

L’homme de 24 ans n’a pas semblé être pris très au sérieux par les autorités. Considéré comme victime de troubles psychiques et non comme un militant, il a été conduit en infirmerie psychiatrique juste après les faits. Bien que le geste soit jugé absurde et que la motivation écologique paraisse en inadéquation avec l’acte en lui même, le musée du Louvre a fait savoir qu’il avait porté plainte.

AG

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Un jeune homme de 24 ans jette une tarte sur la Joconde et dénonce l’inaction climatique