En ce moment Écouter la radio

Juliette Méadel sur Radio J : "Les Français sont dans l’attente d’une santé qui fonctionne bien"

France.

Juliette Méadel sur Radio J : "Les Français sont dans l’attente d’une santé qui fonctionne bien"
(Crédit : DR)

Juliette Méadel, ancienne secrétaire d’État chargée des victimes et députée à Montrouge, était l’invitée de Christophe Barbier ce mardi mardi dans l'émission "Le Barbier du Matin" à 7h45 sur Radio J.

Concernant les difficultés que traverse le système de santé en France, l’ancienne secrétaire d’État explique que la solution n’est pas uniquement financière : « Ce qui est important c’est d‘abord de comprendre et d’écouter que la souffrance au travail est due aux cadences. Les Français sont dans l’attente d’une santé qui fonctionne bien ; ce qui pèse sur les soignants, ce sont des tâches administratives qui les plombent. »

Si la députée estime que la suppression du numerus clausus est « une bonne chose", il faudrait selon elle « travailler avec la médecine de ville et amener les médecins libéraux à être pleinement partie-prenante du service public de la santé. Il faut rassembler et valoriser ».

Juliette Méadel se dit « très sensible » à la question des violences sexistes et sexuelles. L’affaire Damien Abad reflète, d’après elle, une tendance générale dans les milieux politiques : « Je sais ce que sont les milieux politiques, dans ces milieux, on considère que le pouvoir et la toute-puissance autorisent à peu près tout. » Cependant, elle émet des réserves pour cette affaire en particulier, et en appelle à la justice. Elle déclare « quand il n’y a pas d’éléments, on n’envoie pas quelqu’un à l’échafaud ».

A propos des élections législatives (12 et 19 juin), l’ancienne secrétaire d’État s’inquiète du fort taux d’abstention anticipés. « Avoir un Parlement mal élu est un signe inquiétant de l’état de notre démocratie. Cela fait plus de 20 ans que l’abstention augmente, c’est grave », a-t-elle regretté.

Elle participe à l’initiative de la création d’un ministère du Citoyen car elle considère « qu’il faut écouter le citoyen, faire du participatif et revivifier la parole par un travail de reconstruction ».

https://youtu.be/fcLw3xfsFgc

Charlotte Adda

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Juliette Méadel sur Radio J : "Les Français sont dans l’attente d’une santé qui fonctionne bien"