En ce moment Écouter la radio

Michaël Darmon sur Radio J : "Emmanuel Macron veut poser l’empreinte d’une présidence mémorielle"

France.

Michaël Darmon sur Radio J : "Emmanuel Macron veut poser l’empreinte d’une présidence mémorielle"
(Crédit : Twitter)

Michaël Darmon, journaliste politique, était au micro de Steve Nadjar ce jeudi après-midi à 14h10 dans « En route vers les Législatives » sur Radio J.

Alors que, vendredi, la Première Ministre Elisabeth Borne doit réunir son gouvernement, l’affaire Damien Abad, ministre des Solidarités accusé de viol, lui fait de l’ombre. « L’affaire Abad est fortement toxique, Elisabeth Borne est obligée de le soutenir sans garantir sa longévité au gouvernement », a expliqué le journaliste. A propos des élections à venir, Michaël Darmon estime que « cette polémique affecte la campagne des Législatives »

Sur un plan strictement politique, la polémique quant à la nomination de Pap Ndiaye comme ministre de l’Éducation nationale s’inscrit, pour l’éditorialiste, dans une volonté de rupture de la part du chef d’État. « Les deux nominations aux ministères de la Culture et de l’Education Nationale, ces deux murs porteurs de la société, attestent d’une nouvelle approche du président de la République », a-t-il affirmé. En effet, les nouveaux nommés à ces deux ministères sont, pour Michaël Darmon, une des dimensions du renouveau voulu par Emmanuel Macron. « Rima Abdul-Malak, franco-libanaise, et Pap Ndiaye, franco-sénégalais, par-delà de leur compétences professionnelles, représentent une sorte de ‘vouloir dire’, d’après lui une expression de Levinas », a-t-il déclaré. Les tendances woke et de ‘déconstruction’ du « brillant chercheur » correspondent, selon lui, à la volonté du président de rééquilibrer la manière d’enseigner l’histoire de France, comme peuvent en témoigner ses prises de positions concernant la Guerre d’Algérie tout au long de son premier mandat. 

Le journaliste va même jusqu’à parler de « gouvernance du soft-power au sommet de l’État ». Il analyse ce choix comme l’expression de la véritable volonté macronienne. « On a le sentiment qu’Emmanuel Macron, adepte de Machiavel, veut poser l’empreinte d’une présidence mémorielle », a-t-il expliqué.

https://youtu.be/yHRSDTGPEiI

Charlotte Adda

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chavouot - 11/12/13 Juin
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Michaël Darmon sur Radio J : "Emmanuel Macron veut poser l’empreinte d’une présidence mémorielle"