En ce moment Écouter la radio

Stéphane Amar sur Radio J : « Chaque parti dans cette coalition à tout intérêt à ce qu’elle dure le plus longtemps possible »

Israël.

Stéphane Amar sur Radio J : « Chaque parti dans cette coalition à tout intérêt à ce qu’elle dure le plus longtemps possible »
Le journaliste Stéphane Amar (Crédit : capture d'écran)

Interrogé au micro d’Eva Soto ce dimanche matin sur Radio J le journaliste israélien, Stéphane Amar, travaillant pour de nombreux médias francophones comme Arte ou L’Arts en Suisse a fait le point sur la situation politique en Israël.

La coalition au pouvoir mené par Naftali Bennett et Yair Lapid n’a plus de majorité à la Knesset et le Parlement israélien risque d’être dissous ce mercredi.
Lorsqu’on lui parle d’une potentielle élection Stéphane Amar se veut être extrêmement prudent : S’il y avait une nouvelle élection la plupart des députés de cette actuel Knesset et surtout des membres de cette coalition, ne participerai pas au prochain gouvernement… C’est un marchandage de tous les jours, la majorité est extrêmement fragile, elle tient véritablement à un fil ».

On peut tenir combien de temps comme ça ?

Pour Stéphane Amar, l’état hébreu a toujours connu de grandes instabilités. « Depuis la création de l’état par David Ben Gourion, les majorités sont extrêmement instables, aucune des majorités n'est arrivée au bout des 4 ans de sa mandature ».
Selon lui, le gouvernement de Yair Lapid à une échéance qui arrive à grands pas : « Je ne pense pas que Yair Lapid exercera les fonctions de Premier ministre jusqu’au printemps prochain, je pense que cette coalition cédera avant ». 

Benyamin Netanyahou peut-il revenir au pouvoir ?  

Pour Stéphane Amar, l’ex Premier ministre Benyamin Netanyahou peut réaliser son retour au pouvoir, mais cela semble compromis « Oui tout est possible, mais l’ex Premier ministre n’a pas réussi à former de coalition stable… Ce matin, son numéro 2, Yuli Edelstein, qui est le candidat le plus sérieux à sa succession, disait qu’il fallait organiser des primaires au sein du Likoud pour sortir de cette impasse et avoir un leader qui puisse remettre au pouvoir le Likoud ». 

Face au spectre de nouvelles élection, il y en a eu 4 depuis 2019, ne faut-il pas changer quelque chose en Israël au niveau politique ?

Selon Stéphane Amar, « Israël a copié le système français de la 4e république, la France est sortie de ce régime d’instabilité parlementaire, en instaurant un régime présidentiel, ça serait extrêmement compliqué de faire la même chose du fait de la sociologie israélienne ».

La société israélienne est un ensemble de constellations : « La population israélienne est totalement disparate, elle est divisée entre juif et arabe. Dans la population juive, il y a les religieux, les non-religieux, parmi les religieux, il y a les sionistes et les non-sionistes… Ces communautés ne veulent pas renoncer à cette proportionnel qui leur assure une représentativité ». 

Comment Israël peut-il trouvé un équilibre entre le fait de représenter toute la population et en même temps de toujours organiser de nouvelles élections dès qu’il y a un désaccord ?

Stéphane Amar se veut optimiste : L’Etat d’Israël est toujours dans une instabilité, institutionnel, économique… Et malgré tout, c’est un pays qui avance à grand pas. Israël est parvenu à réduire la menace ou encore de conclure des accords diplomatiques. Il y a une administration qui travaille, une armée qui défend ses citoyens ». 

Raphaël Uzan


Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Tétsavé - 23/24 Février
Stéphane Amar sur Radio J : « Chaque parti dans cette coalition à tout intérêt à ce qu’elle dure le plus longtemps possible »