En ce moment Écouter la radio

Avigdor Liberman appelle le gouvernement Israélien au boycott de Mahmoud Abbas

Israël.

Avigdor Liberman appelle le gouvernement Israélien au boycott de Mahmoud Abbas
Avigdor Liberman (Crédit : YouTube)

Dans un contexte de tensions croissantes en Israël, le ministre des Finances Avigdor Liberman accuse Mahmoud Abbas de terrorisme, appelant le gouvernement israélien au boycott du président de l’Autorité Palestinienne. 

Avigdor Liberman, chef du parti nationaliste Yisraël Beytenou, qualifie les actions de Mahmoud Abbas de « terrorisme politique ». Pour le ministre israélien, le chef de l’Autorité Palestinienne ne peut être considéré comme un partenaire. Ces déclarations surviennent alors que le gouvernement de Naftali Bennett tend ces derniers mois à multiplier les rencontres avec l’Autorité Palestinienne et ses représentants, ce qui apparaît comme une rupture avec le gouvernement Benyamin Netanyahou.

Des attaques surement dirigées contre Benny Gantz, ministre de la Défense, et Yaïr Lapid ministre des Affaires Etrangères, qui ont tous deux rencontré Mahmoud Abbas. Le ministre des Finances qualifie ces rencontres de « pèlerinages » qui doivent cesser.

Les déclarations d’Avigdor Liberman cristallisent des tensions déjà importantes. Elles répondent aux accusations de Mahmoud Abbas contre l’armée israélienne, mettant en cause l’opération de sécurité du 11 mai qui a provoqué la mort de la journaliste palestinienne Shirin Abu Aqleh d'Al-Jazeera. Icône du journalisme palestinien, sa mort a ému tout le monde arabe. Les heurts engagés par l’armée israélienne contre le cortège funéraire qui transportait la journaliste, ont suscité un regain de rancœur que Mahmoud Abbas a commenté. Il met en cause les soldats du Tsahal, et compte saisir la Cour Pénale Internationale (CPI), estimant que l’armée israélienne « ne peut rester impunie ». 

Si les ministres de Naftali Bennett avaient pour ambition de faire primer le dialogue avec les Palestiniens, les tensions de ces derniers mois ont vraisemblablement contribué à une crispation des positions de chaque parti qui ne laisse pas présager d’une suite apaisée. 

Adèle Goldryng

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Avigdor Liberman appelle le gouvernement Israélien au boycott de Mahmoud Abbas