En ce moment Écouter la radio

Denis Charbit sur Radio J : "On n’a pas affaire à un terrorisme organisé mais à des initiatives personnelles des terroristes"

Israël.

Denis Charbit sur Radio J : "On n’a pas affaire à un terrorisme organisé mais à des initiatives personnelles des terroristes"
(Crédit : DR)

Comment lutter contre le terrorisme palestinien qui resurgit en masse depuis des semaines en Israël ? Denis Charbit, professeur de sciences politiques à l’Université Ouverte d’Israël était au micro d’Ilana Ferhadian à 8h35 dans le Morning de Radio J

Ces dernières semaines les attentats se multiplient en Israël. Tsahal prend les choses en main. Il semble plus difficile selon Denis Charbit, de sévir dans le cadre actuel. « On n’a pas affaire à un terrorisme organisé mais à des initiatives personnelles des terroristes », explique le professeur de sciences politiques. Le ministre de la Justice, Gideon Sa’ar souhaite agir en détruisant les maisons des arabes israéliens qui commettent des attentats terroristes. Une mesure qui n’est pas en accord avec la pensée de beaucoup de citoyens israéliens dont Denis Charbit. « Je suis opposé à cela. Je pense que la justice doit être faite pour punir les auteurs des attentats uniquement. Elle ne doit pas inclure sa famille. Et s’il s’avère que sa famille et ses proches sont complices, alors il faudra les condamner aussi. Je ne crois pas que cette mesure qui est héritée du mandat britannique soit efficace et qu’elle ne réponde à la justice élémentaire. Je pense que ça n’a jamais freiné personne bien au contraire », exprime Denis Charbit. « Ça ne ferait que poser un peu plus l’image des Palestiniens posés en victime ». 

D’un côté, le terrorisme palestinien rend encore plus impossible l’idée d’une paix et d’une réconciliation entre les Israéliens et les Palestiniens car dans un tel contexte, c’est impensable. D’un autre côté, c’est ce même terrorisme qui rend la réconciliation plus urgente.

Reprise des débats à la Knesset

Le gouvernement Bennett a perdu sa majorité avec le départ de deux députés. « Les chances de survie ne sont pas énormes », souligne Denis Charbit à propos de cette coalition. Pour lui, les hommes et les femmes ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Mansour Abbas s’était proposé pour faire valoir une négociation avec la Jordanie, une perspective de dialogue et de négociations ratée, selon le professeur Charbit car « l’idée d’intégrer un musulman dans une négociation portant sur le mont du Temple est inconcevable pour le parti Bennett ». 

https://youtu.be/C2Tue3R0rAU

Arielle Wilhelm

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Tétsavé - 23/24 Février
Denis Charbit sur Radio J : "On n’a pas affaire à un terrorisme organisé mais à des initiatives personnelles des terroristes"