En ce moment Écouter la radio

Pourquoi Yom Hazikaron est placé la veille de Yom Haatsmaout ?

Israël.

Pourquoi Yom Hazikaron est placé la veille de Yom Haatsmaout ?
(Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Yom Hazikaron est le Jour du Souvenir des soldats tombés au combat et civils victimes du terrorisme. Chaque année, il est commémoré la veille de Yom Haatsamout, Jour de l'Indépendance. Une succession dans le calendrier qui peut sembler étonnante étant donné que le Jour du Souvenir est un jour triste, commémorant la mémoire de soldats et civils israéliens tués alors que le Jour de l'Indépendance est un jour particulièrement heureux, célébrant bien sûr l'Indépendance de l'Etat. Cette succession trouve cependant son explication au début de l'histoire de l'Etat d'Israël.

Le Dr Mordecai Naor, auteur et chercheur spécialisé dans l'histoire de l'État d'Israël et du peuple juif, a déclaré à The Media Line que marquer les deux jours consécutifs s'est produit "par hasard". « La catastrophe du Gush Etzion a eu lieu pendant la guerre d'indépendance d'Israël, un jour avant la fondation de l'État », a affirmé Naor, faisant référence à ce qui est plus largement connu sous le nom de massacre de Kfar Etzion le 13 mai 1948.

Dans cette attaque, environ 129 personnes juives - les chiffres exacts sont contestés - ont été tuées par les forces arabes et jordaniennes au kibboutz Kfar Etzion, qui est situé dans les collines de Judée au-delà de la Ligne verte qui délimite les frontières d'Israël d'avant 1967. Le massacre a eu lieu après une bataille de deux jours entre les forces juives et arabes. Des résidents juifs du kibboutz, qui se seraient rendus, auraient été arrêtés dans une cour et abattus. Leurs restes ont finalement été enterrés au mont Herzl à Jérusalem.

Alors que les célébrations du jour de l'indépendance d'Israël ont été inscrites dans la loi en tant que fête nationale en 1949, Yom Hazikaron n'a été promulguée que de nombreuses années plus tard. "Jusqu'en 1963, marquer Yom Hazikaron juste avant Yom Haatsmaout était une coutume et non une loi", a expliqué Naor. "Au fil des années, le lien entre les deux jours s'est accru et les gens ont commencé à dire qu'il est impossible de célébrer [l'indépendance] d'Israël sans se souvenir également du lourd tribut qu'il a payé."

Les restes de ceux qui ont été tués dans le massacre ont été enterrés au mont Herzl en novembre 1949 avec des centaines d'autres soldats israéliens tombés pendant la guerre d'indépendance. Ils ont été les premiers à être enterrés dans ce qui deviendra plus tard le cimetière militaire national d'Israël. « Un an s'est écoulé et les familles de ceux qui ont été tués ont organisé un service commémoratif au mont Herzl un jour avant le jour de l'indépendance ; ils avaient des tombes là-bas », a déclaré le Dr Hezi Amiur, conservateur de la collection d'Israël à la Bibliothèque nationale d'Israël à The Media Line. "Parce que la blessure du massacre de Kfar Etzion était si profonde qu'elle a fini par devenir le jour commémoratif officiel des soldats tombés au combat."

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Pourquoi Yom Hazikaron est placé la veille de Yom Haatsmaout ?