En ce moment Écouter la radio

Shell veut "se retirer du gaz et du pétrole russes"

International.

Shell veut "se retirer du gaz et du pétrole russes"
(Crédit : Twitter)

Shell a annoncé ce mardi qu'elle cesserait tout achat de pétrole brut russe et réorienterait sa chaîne d'approvisionnement, sans intention de renouveler ses contrats avec la Russie. La société a ajouté qu'elle fermerait ses stations-service basées en Russie.

La décision a été prise alors que le prix moyen national de l'essence aux États-Unis atteignait 4,173 dollars le litre, un nouveau record.

"Nous le ferons aussi vite que possible, mais l'emplacement physique et la disponibilité d'alternatives signifient que cela pourrait prendre des semaines et entraînera une réduction du débit dans certaines de nos raffineries", a affirmé Shell dans un communiqué.

Le PDG de Shell, Ben Van Beurden, s'est également excusé pour l'achat par la société d'une quantité de brut russe la semaine dernière. "Nous sommes parfaitement conscients que notre décision … bien qu'elle ait été prise avec la sécurité des approvisionnements au premier plan de notre réflexion – n'était pas la bonne et nous en sommes désolés", a-t-il indiqué. La société affirme désormais avoir l'intention de faire don des bénéfices de tous ses stocks de pétrole russe restants à un fonds d'aide au peuple ukrainien.

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Shell veut "se retirer du gaz et du pétrole russes"