En ce moment Écouter la radio

Biden promet de contrôler l'agression de Poutine mais n'enverra pas de troupes en Ukraine

International.

S'adressant à une nation inquiète et à un monde anxieux, le président Joe Biden s'est engagé dans son premier discours sur l'état de l'Union mardi soir à contrôler l'agression russe en Ukraine, à apprivoiser la flambée de l'inflation américaine et à faire face au coronavirus en déclin mais toujours dangereux.

Biden a déclaré que lui et tous les membres du Congrès, quelles que soient leurs différences politiques, sont unis « avec une détermination inébranlable que la liberté triomphera toujours de la tyrannie ». Il a demandé aux législateurs qui se pressaient dans la chambre de la Chambre de se lever et de saluer les Ukrainiens alors qu'il commençait son discours. Ils se sont levés et ont applaudi.

"Tout au long de notre histoire, nous avons appris cette leçon - lorsque les dictateurs ne paient pas le prix de leur agression, ils provoquent plus de chaos", a affirmé le chef de l'Etat. "Ils continuent de bouger. Et les coûts et les menaces pour l'Amérique et le monde ne cessent d'augmenter."

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Biden promet de contrôler l'agression de Poutine mais n'enverra pas de troupes en Ukraine