La Radio Juive

Tsahal rase la maison du terroriste ayant tué la soldate Noa Lazar à l’Est de Jérusalem

(Crédit : police israélienne)

Des centaines de policiers sont entrés mercredi matin dans le camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est pour démolir la maison d’un tireur palestinien qui a tué un soldat israélien à un poste de contrôle voisin l’année dernière, ont annoncé des responsables de l’application des lois. Udai Tamimi est accusé d’avoir tué le Sergent Noa Lazar, 18 ans, et blessant grièvement un garde civil le 8 octobre 2022, à un poste de contrôle près du camp. Tamimi a fui les lieux et a été tué alors qu’il tentait de commettre une autre attaque à un poste de contrôle près de l’entrée de la ville de Ma’aleh Adumim, en Judée-Samarie, le 19 octobre. Un agent de sécurité a été légèrement blessé.

Israël démolit régulièrement les maisons des Palestiniens accusés d’avoir perpétré des attentats terroristes meurtriers dans le cadre de sa politique. L’efficacité de la politique a été vivement débattue même au sein de l’establishment sécuritaire israélien, tandis que les militants des droits de l’homme dénoncent cette pratique comme une punition collective injuste. La police a déclaré mercredi dans un communiqué que 300 officiers de l’enceinte de Jérusalem, ainsi que des soldats supplémentaires de la police des frontières, des militaires et des forces du commandement du front intérieur et des responsables de la municipalité de Jérusalem, travaillaient dans le camp pour raser la maison.

« C’est une activité importante pour sensibiliser, être dissuasive et morale. Chaque terroriste doit savoir que les conséquences d’une attaque et du meurtre de civils ou de membres des forces de sécurité iront au-delà de l’effort pour les neutraliser », a déclaré le commandant de la police du district de Jérusalem, Doron Turgeman.

« Malheureusement, nous ne pourrons pas renvoyer le soldat Noa Lazar, mort dans l’attaque terroriste, mais nous devons faire tout ce qui est nécessaire pour boucler le cercle avec le terroriste », a déclaré Turgeman. « Cette activité transmet également un message important et significatif à quiconque envisagerait de commettre un attentat terroriste à l’avenir. Nous nous engageons à continuer d’agir à tous les niveaux et avec tous les outils à notre disposition, pour une lutte déterminée et sans compromis contre les terroristes et la terreur pour la sécurité des citoyens d’Israël.

Selon les informations, un Palestinien armé a été grièvement blessé dans l’échange de coups de feu. Aucun blessé n’a été signalé parmi les soldats israéliens mercredi après-midi.

Gabriel Attal

LE 25-01-23 - 10:58