La Radio Juive

Benny Gantz attaque le parti Noam pour avoir qualifié les Égyptiens tués en 1967 de « soldats ennemis »

(Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, condamne une déclaration du parti d’extrême droite Noam plus tôt cette semaine qui a qualifié les troupes égyptiennes qui ont combattu Israël pendant la guerre des Six jours de 1967 de « soldats de l’ennemi », arguant que cela revient à appeler l’Égypte d’aujourd’hui un État ennemi. La déclaration de Noam est intervenue après que le radiodiffuseur public Kan a rapporté qu’Israël envisageait d’ériger un monument commémorant les commandos égyptiens qui ont été tués pendant la guerre de 1967, que l’Égypte et d’autres armées arabes ont lancée contre l’État juif. Le parti ultra-conservateur – appelé à diriger un organe chargé de l’identité juive d’Israël dans le futur gouvernement présumé – a déclaré que c’était une « idée délirante » d’ériger un monument « à la mémoire des soldats de l’ennemi qui ont tenté de nous détruire ».

Gantz affirme qu’il s’agit d’une « tentative de dépeindre l’Égypte comme un ennemi », soulignant l’importance de l’accord de paix signé en 1979 et du partenariat stratégique avec le Caire pour la stabilité régionale et la lutte contre le terrorisme au Sinaï et à Gaza. Gantz dit que la déclaration de Noam est « à la fois infondée et une grave erreur stratégique », exhortant le futur Premier ministre présumé Benjamin Netanyahu à la condamner.

Gabriel Attal

LE 01-12-22 - 19:00