La Radio Juive

Le Premier ministre de l’Autorité Palestinienne met en garde contre le transfert de l’ambassade britannique à Jérusalem

(Crédit : Wikipédia)

Lundi, le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, s’est dit préoccupé par les commentaires de la Première ministre britannique Liz Truss suggérant qu’elle envisageait de déplacer l’ambassade de son pays de Tel-Aviv à Jérusalem. S’exprimant avant la réunion hebdomadaire du cabinet à Ramallah, Shtayyeh a averti que tout déménagement de l’ambassade ne ferait qu' »encourager » la « puissance occupante » et « saperait » le potentiel d’une solution à deux États, selon un communiqué publié par le responsable de l’AP, Wafa. agence de presse. Les responsables du Parti conservateur ont indiqué à plusieurs reprises qu’ils envisageraient de déplacer l’ambassade à Jérusalem, plus récemment lors de la conférence des amis conservateurs d’Israël à Birmingham dimanche.

Lors d’une réception organisée par les conservateurs amis d’Israël lors de la conférence de dimanche, Truss a déclaré qu’elle était « une grande sioniste et une grande partisane d’Israël » et a promis qu’elle « ferait la relation entre le Royaume-Uni et Israël de plus en plus forte ». Le président du Parti conservateur, Jake Berry, a promis de soutenir Israël « dans sa lutte pour assurer sa sécurité et pour que la capitale de Jérusalem abrite notre nouvelle ambassade ».

Shtayyeh a affirmé que le déplacement de l’ambassade violerait le droit international et a cité le rôle de la Grande-Bretagne dans l’établissement éventuel d’Israël par le biais de la déclaration Balfour, qui, selon Shtayyeh, est toujours responsable du sort des Palestiniens.

Gabriel Attal

LE 04-10-22 - 12:45