(Crédit : Twitter)

Fernand Cohen-Tannoudji sur Radio J : « Contrairement à la France, Israël est une vraie démocratie »

Fernand Cohen-Tannoudji, candidat aux prochaines primaires du Likoud, était au micro d’Ilana Ferhadian ce jeudi matin à 8h35 dans le Morning sur Radio J. Il a abordé la situation politique compliquée en Israël après l’adoption du projet de loi visant à dissoudre la Knesset. « Benyamin Netanyahou demeure le leader absolu de tous les hommes politiques en Israël », a déclaré le politicien. Il estime que la coalition dirigée par Naftali Bennett et Yaïr Lapid a échoué et que la droite israélienne doit revenir au pouvoir. « Il faut redistribuer les cartes », explique-t-il.

Cependant, l’homme politique explique que le Likoud a commis plusieurs erreurs durant ses années à la tête du gouvernement : « Il faut être plus proche du peuple et avoir une politique de gouvernance ferme. » « Il faut que la droite ait un discours clair vis-à-vis de ses électeurs, et qu’elle maintienne la paix avec les pays arabes alentours », propose Fernand Cohen-Tannoudji.

Il dénonce le manque de sécurité dans le pays depuis l’arrivée au pouvoir de ce qu’il nomme « l’amalgame Bennett », car pour lui, ce n’est pas une véritable coalition. 

Si la dissolution de la Knesset marquera le quatrième échec du système politique israélien en moins de quatre ans, Fernand Cohen-Tannoudji juge tout de même qu’il est plus fiable que le système français. « Il n’est pas question d’assister à la montée des extrêmes en Israël », affirme-t-il, alors même que l’instabilité politique au sein de l’État hébreu évoque à de nombreux spécialistes celle de la quatrième République en France. Selon lui, « le système israélien aujourd’hui est bien plus démocratique que le système français ».

Charlotte Adda