(Crédit : DR)

Israël « n’est pas intéressé » par le conflit avec le Hezbollah, lance Hassan Nasrallah

La menace terroriste toujours et les nouvelles provocations du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah. Si Israël continue de cibler la présence de l’Iran au Moyen-Orient, Téhéran pourrait riposter en frappant « au cœur même » de l’Etat juif. Le secrétaire général du mouvement terroriste libanais a précisé aussi qu’Israël n’est « pas intéressé » par une confrontation à sa frontière nord avec le Liban selon un message transmis par Jérusalem le mois dernier. C’est dans ce contexte et alors même que Tsahal a démarré dimanche le plus grand exercice militaire de son histoire qu’Israël pourrait envisager une opération militaire contre l’Iran en cas d’échec des négociations sur le nucléaire.

Le directeur général de l’Agence internationale de l’Energie atomique est « extrêmement inquiet » en raison d’un manque de coopération de la République islamique. Le négociateur de l’Union européenne chargé de coordonner les pourparlers sur le nucléaire iranien, Enrique Mora, est arrivé à Téhéran pour relancer les discussions en vue de la signature d’un nouvel accord.

Christophe Dard