Les affiches placardées hier soir devant le QG d'Eric Zemmour (crédit : compte Twitter de Dominique Sopo, président de SOS-Racisme)

« Zemmour, candidat du négationnisme » : ces affiches ont été placardées par l’UEJF devant le QG du candidat

Une action coup de point menée dimanche soir dans le 8ème arrondissement de Paris par les militants des deux associations anti-racistes, l’UEJF et SOS Racisme.

En décembre 2020, sur CNews, Eric Zemmour a encore dit que Pétain et le régime de Vichy avait sauvé les juifs français lors de la Seconde Guerre mondiale. Lors de la première audience, l’an dernier, le tribunal avait reconnu ses propos « la négation de la participation [de Pétain] à la politique d’extermination des juifs menée par le régime nazi ». Mais Eric Zemmour a quand même été relaxé, car selon les juges, il aurait tenu ces propos à brûle-pourpoint dans un débat. Mais il y a eu appel, et le verdict est attendue après la présidentielle.

Déjà poursuivi à de nombreuses reprises pour injure raciale, provocation à la haine ou contestation de crime contre l’humanité, la dernière condamnation en date d’Eric Zemmour est récente. Elle remonte au 17 mai dernier, et concerne ses propos sur les mineurs étrangers isolés, qu’il a traité de voleurs et de violeurs.

ES