Chine Source: DR.

Chine Ouïgours : Pékin dénonce une ingérence grossière de la France

Les députés français condamnent fermement le génocide contre les Ouïgours perpétré par la Chine. L’Assemblée Nationale a dénoncé dans une résolution jeudi 20 janvier le « caractère génocidaire » des violences contre les Ouïgours. Sans portée contraignante, la mesure a été adoptée à la quasi-unanimité. Le texte invite «le gouvernement français » à faire de même et à adopter « les mesures nécessaires auprès de la communauté internationale et dans sa politique étrangère à l’égard de la République populaire de Chine » pour faire cesser cette situation. La décision intervient à quelques jours de l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin.

Dolkun Isa, président du Congrès mondial ouïghour (CMO), a salué « une étape indispensable vers une reconnaissance internationale plus large du génocide ouïghour ». Pour Antoine Bondaz, de la Fondation pour la recherche stratégique. « Sur le plan purement politique, l’impact est limité, car c’est une résolution parlementaire qui n’a aucune valeur d’engagement. Mais ça renforce la pression sur l’exécutif et le gouvernement. Si l’exécutif multiplie les expressions publiques à haut niveau, c’est un problème pour la Chine. » Pékin crie de son côté à une « ingérence grossière dans les affaires de politique intérieure chinoise ».