(Crédit : DR)

Le Grand Rabbin d’Israël David Lau gèle toutes les conversions pour protester contre les réformes prévue

Le grand rabbin ashkénaze d’Israël David Lau a déclaré mardi au Premier ministre qu’il n’approuverait aucune conversion future au judaïsme tant que le gouvernement continuera de faire avancer un plan pour faciliter le processus et diluer le contrôle du grand rabbinat sur celui-ci. La décision de Lau, qui a attiré la condamnation et exigé qu’il soit licencié, est intervenue alors que le ministre des Affaires religieuses, Matan Kahana, préconise des réformes sur certaines questions clés liées à la religion et à l’État, notamment la conversion et la certification casher. La législation proposée par Kahana permettrait des conversions en dehors des auspices du grand rabbinat, autorisant les rabbins municipaux à superviser le processus. Dans le cadre de ses modifications du système, Kahana a l’intention de mettre fin au mandat de l’actuel chef de l’Autorité de conversion, Moshe Veller. L’aval du Rav Lau est actuellement requise pour toutes les conversions dans le pays. L’arrêt du processus aura un impact sur deux segments importants de la population – les immigrants d’Éthiopie et de l’ex-Union soviétique. Certains membres de ces deux groupes exigent une conversion orthodoxe pour être reconnus comme juifs en Israël.

Dans une lettre au Premier ministre Naftali Bennett, le Grand Rabbin Lau a écrit que si le plan de Kahana avance et que le mandat de Veller n’est pas prolongé, « je serai obligé de me déclarer plus responsable de quoi que ce soit à voir avec les conversions. La mise en œuvre du plan de conversion proposé entraînera une scission du peuple juif : deux États pour deux peuples, un judaïsme divisé au lieu d’un judaïsme uni », a-t-il averti. Une telle division, a-t-il écrit, « sera irréparable » et entraînera une incertitude future quant à savoir qui peut épouser qui lorsque le statut de juif est mis en doute.

Gabriel Attal