(Crédit: DR)

Un premier décès lié au variant Omicron signalé en Grande-Bretagne

Au moins une personne est décédée en Grande-Bretagne après avoir été infectée par le variant Omicron, a déclaré lundi le Premier ministre, Boris Johnson. La Grande-Bretagne – parmi les pays les plus touchés par la crise sanitaire mondiale depuis l’année dernière – serait le premier gouvernement à annoncer officiellement un décès dû à la mutation du virus. Lors d’une visite dans un centre de vaccination dans l’ouest de Londres, Boris Johnson a déclaré qu’Omicron représentait environ 40% des cas dans la capitale britannique et que les admissions à l’hôpital étaient en augmentation. « Malheureusement, il a été confirmé qu’au moins un patient est décédé avec Omicron », a-t-il affirmé; un jour après avoir averti que le pays était confronté à un « raz de marée » d’infection. La Grande-Bretagne a tiré la sonnette d’alarme dimanche en augmentant le niveau d’alerte national Covid en raison des niveaux élevés et des taux de transmission croissants. Dans une rare allocution télévisée, Boris Johnson a indiqué que des mesures d’urgence étaient nécessaires pour éviter que les hôpitaux ne soient submergés dans les semaines à venir.

Gabriel Attal