(Crédit: DR)

Poursuivi pour « apologie du terrorisme »: un collégien a été relaxé

Agé de 14 ans, il aurait répété que Samuel Paty n’avait «pas à faire ça». Des propos qu’il aurait tenus lors d’un hommage en 2020 au professeur décapité. Aucun élément n’a démontré sa radicalisation selon la justice qui s’est prononcée jeudi 2 décembre. De son côté, le parquet de Marseille n’entend pas faire appel. Il avait requis deux mois de prison avec sursis à l’audience. Le jeune garçon a passé douze ans en Afghanistan.