(Crédit: Tsahal)

L’officier de Tsahal soupçonné d’abus sexuel a été limogé

Il aurait pris en photo des soldates israéliennes à leur insu.

Dan Sharoni, c’est son nom, avait installé des caméras dans les toilettes… les douches et les chambres. Il a invoqué la surveillance des jeunes femmes positives au covid placés en isolement, mais en réalité il avait de telles pratiques depuis de nombreuses années. Dans un entretien accordé à Channel 12 dimanche soir, une ancienne soldate de l’unité de l’officier Sharoni, victime de ses agissements, a expliqué que son ancien commandant avait tout fait pour lui inspirer confiance. « Je n’arrive pas à croire que pendant tout ce temps, il abusait de moi, » a-t-elle expliqué. 

Cet officier a été arrêté au début de ce mois de novembre. Jeudi, lors d’une conférence de presse, le chef d’état-major de l’armée israélienne Aviv Kohavi a affirmé jeudi dernier que « toute violence physique ou verbale est abjecte. Nous n’accepterons pas que de tels abus aient lieu au sein de l’armée ». 

ES