(Crédit: DR)

60 000 femmes ont été victimes de violences en Israël en 2020

60 000 Israéliennes, soit environ 2% de la population féminine de l’Etat hébreu, ont été victimes de violences physiques ou de menaces en 2020, selon une enquête publiée ce mercredi par le bureau central israélien des statistiques. L’étude publiée à la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, montre que 14 000 femmes et 31 000 hommes ont subi des violences physiques en 2020. En outre, 41 000 femmes et 57 000 hommes ont été victimes de menaces de violence.

L’enquête a révélé que la plupart des femmes victimes de violences ou de menaces provenaient de foyers traditionnels mais pas nécessairement religieux. Le rapport du bureau central a également révélé que 268 000 femmes avaient été victimes de crimes de toute nature en 2020, dont le signalement semble être du harcèlement sexuel – répandu chez les femmes âgées de 20 à 34 ans. En ce qui concerne les plaintes contre la police, l’infraction la plus signalée était le vol (42,5%), bien que 57,6% des victimes n’aient pas porté plainte. Viennent ensuite les cas de violence ou de menace de violence (39,3 %). Mais, le rapport a montré que 60,7% des victimes n’ont pas déposé de plainte. Les infractions en ligne ne sont pratiquement pas signalées, 91,3 % des événements n’ayant pas donné lieu à une plainte.

Gabriel Attal