(Crédit: Forces de défense israéliennes)

Le Hezbollah fait passer des armes à des Israéliens arabes pour semer la guerre civile, accuse la police

Le Hezbollah libanais tente de faire entrer en contrebande des armes en Israël à des fins d’utilisation par la communauté arabe israélienne lors de futurs affrontements, a déclaré un responsable de la police. La police israélienne a remarqué une augmentation significative des efforts de contrebande d’armes dans le pays via les frontières libanaise et jordanienne au cours des mois qui ont suivi un conflit en mai avec la bande de Gaza qui s’est accompagné de certaines des émeutes les plus graves depuis des décennies entre les Juifs et les Arabes, selon Channel 12.

Il y a eu un bond de plusieurs fois dans la contrebande et une nette amélioration de la qualité des armes envoyées, dans ce que la police a décrit comme une « menace stratégique » pour le pays. La police a déclaré que la destination prévue des armes était les organisations criminelles de la communauté arabe, où elles seraient également disponibles pour des attaques terroristes en cas de nouvelle flambée de violence entre Juifs et Arabes.

Le chef du service de renseignement de la police du district nord, le surintendant en chef Yaron Ben-Yishi, a affirmé au réseau que 95% de la contrebande en provenance du Liban est dirigée par le Hezbollah soutenu par l’Iran.

Ben-Yishi a ajouté que, alors que dans le passé le Hezbollah avait essayé d’introduire de la drogue en Israël pour « empoisonner nos jeunes », le groupe terroriste a maintenant changé de tactique pour se concentrer sur la contrebande d’armes en prévision d’un « jour de la fin du monde » attendu.

Gabriel Attal