La Radio Juive

Tsahal réprimande les commandants après les accidents de Shayetet 13

Un exercice conjoint entre les commandos d'élite de la marine Shayetet 13 de Tsahal et les forces spéciales de l'armée américaine (Crédit: unité du porte-parole de Tsahal)

Suite à l’accident des navires classés lors d’un entraînement de commando naval publié pour la première fois à Maariv il y a deux semaines, une série de mesures de commandement ont été prises à Shayetet 13. Un officier de combat avec le grade de major qui commandait l’un des navires et était responsable du domaine professionnel dans l’unité, a été démis de ses fonctions dans l’unité et placé dans un autre poste en dehors du commando naval dans le bras naval. Outre lui, le commandant de l’entraînement, un officier de combat en position de capitaine, a été réprimandé par le commandant du Shayetet 13. L’autre commandant de navire, un officier ayant le grade de lieutenant qui a été impliqué dans l’accident, n’exercera pas des fonctions de commandement dans lesquelles il est appelé à commander des navires opérationnels pendant trois mois jusqu’à un réexamen de son retour au commandement des navires opérationnels de l’unité.

Il y a plus de deux semaines, comme rapporté au Maariv, lors d’une formation récapitulative des soldats supérieurs de l’unité, un accident s’est produit dans lequel il n’y a eu aucune victime, mais de lourds dommages ont été causés au navire. Lors de l’entraînement, au moment du départ pour la mission d’entraînement, l’un des navires commandé par un officier ayant le grade de major, qui a effectivement été retiré de l’unité, est entré en collision violente avec un autre navire.

Les enquêtes opérationnelles ont révélé qu’il y avait des erreurs de commandement et des erreurs professionnelles dans l’incident. La décision d’aggraver la peine de l’officier ayant le grade de major au-delà de son statut de militaire dans l’unité est due au fait qu’il est également responsable du domaine professionnel lié aux navires opérationnels au sein du commando naval. En outre, il est apparu qu’en plus des fautes professionnelles qu’il a commises, il s’est également écarté des procédures professionnelles requises pour un chiffre qualifié de dysfonctionnement et de faute disciplinaire. Par conséquent, il a été décidé en conséquence d’aggraver sa peine.

Comme rapporté à Maariv , après cet accident et suite à une série d’incidents de sécurité dont deux incidents graves dans l’escadron technique de Shayetet 13, dans lesquels un militaire a été grièvement blessé dans un incendie dans l’un des navires lors des soins de routine et dans un autre incident, le doigt d’une femme soldat a été coupé, il a été décidé d’arrêter l’entraînement pendant une semaine afin d’étudier et de tirer des leçons dans les domaines de la sécurité et de la routine dans l’unité d’élite. En plus de l’enquête de commandement, une enquête de la police militaire est en cours sur ces incidents. Lorsque cela sera terminé, il semble que des mesures au niveau du commandement seront également prises dans ces cas. 

Gabriel Attal

LE 04-11-21 - 18:45